Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   

|JeunesCreateurs|

22/02/2016 - 10 marques « Made in France » à suivre en 2016 - Seconde partie

Cette semaine votre magazine vous propose le deuxième volet de notre spécial "Made in France". Après avoir découvert 5 marques la semaine passée nous vous dévoilons aujourd’hui 5 autres marques qui ont choisi comme moteur de leur croissance le fabriqué français. C'est notre rôle de mettre en lumière ces talents qui feront l'industrie de demain.
Des marques dans des univers bien différents : des lunettes, des espadrilles, des brosses à dent, des bougies, des carnets. Le Made in France est partout et on ne peut que s'en féliciter. On aurait pu choisir bien d'autres acteurs mais ces 10 marques nous ont particulièrement séduit grâce à leurs valeurs et leurs ambitions.

Découvrez la première partie de notre "made in France" en cliquant ici

Partagez cet article sur vos réseaux :

 

Les espadrilles de 1789 Cala

1789 Cala est née début 2010 au cœur de la côte d’azur avec la volonté de dépoussiérer l’espadrille traditionnelle française. La marque imagine des espadrilles Made in France ainsi qu’une large gamme de prêt-à-porter et d’accessoires féminins et masculins : t-shirts, polos, bermudas, jeans, sacs et serviettes de plage, casquette, chapeaux, … Aujourd’hui plus de 100 magasins distribuent la marque en France mais aussi à l’étranger notamment au Japon, Koweït, Maldives, Thaïlande, Hong Kong, Italie, Russie et en Corée du Sud. La première boutique 1789 Cala a ouvert ses portes en mars 2013 à Juan les Pins. Une deuxième boutique à Cannes près de la croisette et dernièrement à Cap3000 près de Nice ont également vue le jour.
Nous avons posé deux questions essentielles au fondateur Julien Lizée :
Pensez-vous que l’Etat apporte suffisamment d’aides aux jeunes entrepreneurs ? Quelles sont-elles ? Le problème ne se situe pas sur les aides qui existent notamment par l'intermédiaire de la FFC (Fédération Française de la Chaussure) et du DEFI (Comité de Développement et de promotion de l'habillement) qui nous aident beaucoup en finançant les salons professionnels. La question se poserait plus sur comment alléger les charges des entreprises. Alléger les charges sociales qui sont des freins à l'embauche (aides sur les bas salaires et dès que l'on veut aller au-delà du SMIC, augmentation importante). Pourquoi créer le CICE au lieu de baisser les impôts et taxes ?

Comment arrivez-vous à vous différencier de la concurrence ?
Par la créativité, le made in France que l'on met en avant pour toutes nos espadrilles. En montant en gamme et mettant en avant notre réseau de distribution premium : Le Bon Marché Rive Gauche, Le BHV Marais, L66 Champs-Elysées... En étant présent et malin sur les réseaux sociaux où l'on peut faire des choses intéressantes pour des budgets raisonnables. En faisant des collaborations : Fragonard et Les Art(ists) pour le printemps été 2016. En étant partenaire d'opérations comme la Sosh Freestyle Cup.

Infos pratiques :
Espadrilles classiques : à partir de 25 euros
Service client : 09 72 45 20 06


Les lunettes de Lucas de Stael

Lucas de Staël est un artisan de l’excellence spécialisé dans la lunette haut de gamme. Ce créateur dessine ses collections de lunettes et conçoit chaque modèle à la main, dans son atelier parisien. Dans un premier temps sensible au développement durable il s’épanouit finalement dans la lunetterie suite à un stage chez le lunetier IDC. Il collabore ensuite avec la marque de masques de skis et lunettes de sport Cébé puis chez le lunetier-créateur Face-à-face en qualité de designer intégré. Il y restera jusqu’en 2006. Date à laquelle il fonde sa première marque de lunettes « Undostrial ».
Fort de ce succès, il décide de créer une seconde marque de lunettes en 2012, « Lucas de Staël ». Ses créations sont éditées en petites séries haute couture. Les matériaux utilisés sont naturels, tels l’ardoise, le granit, l’ébène et le cuir. 3 000 paires sont fabriquées à la main chaque année dans son atelier parisien. Ces lunettes sont « Made in France », et même « Made in Paris ». Lucas de Staël travaille des produits d’exception, sourcés en France ou en Europe (cuirs de vache de France, cuirs de chèvre tannés dans l’hexagone, pierre d’Europe). Une entreprise promise à un bel avenir puisque le créateur a été récompensé par 2 Silmos d’Or en 2012 et 2014. Cette marque de lunettes haut-de-gamme propose aujourd’hui 5 collections et 42 modèles, vendus dans plus de 27 pays à travers le monde. L’entreprise française Lucas de Stael emploie 13 salariés. La société est en croissance d’environ 30% par an depuis sa création. Si vous recherchez des lunettes originales de créateur vous savez maintenant où aller !

Infos pratiques :
Exemple de prix , modèle Minotaure Gifted : 810 euros


Les bougies parfumées de Mademoiselle Lulubelle

Voilà le type d’entreprise familiale que l’on aime. Une vraie aventure animée par la passion. Petite-fille de fleuristes, diplômée en Architecture d’Intérieur à l’Ecole Boulle, autodidacte et curieuse, Anne Fleurose-Morin a imaginé la marque Mademoiselle Lulubelle en 2007. Son expérience professionnelle de 8 années dans le développement de concepts parfumés, apporte une réelle valeur ajoutée à ses créations qu’elle gère de A à Z. En 2015 elle est rejoint par Matthieu son mari qui s’occupe plus particulièrement du développement commercial. Les bougies de Mademoiselle Lulubelle s’inspirent de poésie et d’univers oniriques avec un vrai parti pris créatif et olfactif. On retrouve dans cette marque les mêmes codes que dans l’univers du Luxe. Nous avons interrogé la responsable de la communication afin d’en savoir un peu plus.
Le marché de la bougie parfumée est très concurrentiel, comment faites-vous pour trouver votre place ? « Sur un marché concurrentiel, il est important d’avoir de vraies valeurs ajoutées afin de tirer son épingle du jeu. Mais ces valeurs doivent être réelles afin de pérenniser le succès. Anne Fleurose-Morin, la créatrice de la marque, a passé 8 années dans une société de créations de parfum dans laquelle son travail consistait à créer des concepts d’odeur pour des marques de Niche. De plus, sa formation artistique, avec un passage de quelques années dans le milieu de la publicité, lui permettent aujourd’hui de proposer des bougies parfumées avec un réel parti-pris olfactif et créatif. Toujours dans une optique de maîtrise de leurs produits, Anne et Matthieu Morin (son époux et associé) se sont récemment associés avec leur cirier afin de devenir officiellement « Fabricant Français ». Grâce à de réelles connaissances de ses produits, à une maîtrise de toutes les étapes de fabrication de ses bougies mais également des packaging, Mademoiselle Lulubelle propose des collections dont les noms, les parfums et le design racontent la même histoire… avec de réelles valeurs ajoutées. »

Quand on évoque l’avenir de cette marque, les responsables nous répondent avec un certain optimisme : « Mademoiselle Lulubelle est une société qui existe depuis 8 ans. Nous avons mis du temps à ce que la marque soit ce qu’elle est aujourd’hui : il faut du temps pour développer des produits cohérents, pour trouver les personnes avec lesquelles travailler et surtout un investissement financier pour développer une marque. Mademoiselle Lulubelle est aujourd’hui ce que nous souhaitions faire il y a 8 ans mais en y réfléchissant, nous l’aurions finalement peut-être fait différemment… Ces années passées à nous battre pour faire connaitre nos produits et nos savoir-faire sont récompensées aujourd’hui par un développement fulgurant depuis ces 6 derniers mois avec un cinquantaine de points de vente en France et de très belles adresses à l’étranger ( Dubaï, Shangaï, Moscou, etc…) et grâce à nos années d’expérience, nous abordons sereinement et durablement notre développement. Ce qui est primordial pour nous est de gérer cette phase pour durer : « Grandir » mais pas « Grossir »… un mantra très féminin mais ô combien important. Notre objectif à moyen terme est de quadrupler notre CA sur 3 ans et de devenir une référence française dans notre métier parmi d’autres reconnues dans les prochaines années. »

Infos pratiques :
Prix : A partir de 25 euros
Plusieurs points de vente en France
 

Les carnets de La Compagnie du Kraft (LCK)

On se demande encore comment en 2015 il est possible à l’heure du numérique d’innover dans le monde de la papeterie. Pourtant une marque française prouve que ce secteur a encore de l’avenir. Grâce Nicolas Recoing La Compagnie du Kraft remet au goût du jour un carnet fabriqué entre 1925 et 1928 par les femmes de forestiers landais. La marque propose des produit 100% Made in France, la production est entièrement artisanale, et ces carnets - usuels et personnels – sont rechargeables et garantis à vie. Ils sont entièrement montés à la main, dans un petit atelier de la banlieue parisienne. La compagnie du Kraft, c’est aussi la manufacture la plus vieille de France, depuis 1930, trois générations se sont succédées dans l’histoire graphique, bercées par les balais mécaniques des vieilles Heidelberg. Carnets en cuir, iStuff, classic ou version agenda, il y en a pour tous les goûts et de toutes les tailles. Et si votre carnet est vide, vous pouvez vous procurer des recharges adaptées dans des gammes de papier kraft différentes pour donner à votre carnet une allure unique.

Infos pratiques :
Boutique / Concept Store LCK
Cour de saxe - 12, rue Jacob 75006 Paris
Prix : à partir de 25 euros


Les brosses à dent de Caliquo

Lorsque l’on se brosse les dents le matin on se pose rarement la question de savoir d’où vient cette brosse à dent ? On devrait. Surtout que maintenant grâce à Caliquo on peut prendre soin de ses canines avec du « made in France ». La marque a été créé par Grégoire Le Lanchon ingénieur agronome de formation. Le concept lui est venu avec un désir de retrouver les accessoires d’hygiène d’antan, en plus de faire de la brosse à dents et du rasoir, des objets personnels et designs. Cali, en latin « la plus belle », est le nom qui fût donné à la fleur aux pétales fins et rêches poussant sur des arbres au bois magnifique qui inspira la brosse à dents en des temps anciens. D’où Caliquo. Le « made in France » va de paire avec la tendance design des produits. Cela traduit le luxe et la haute façon à la française. La brosse à dents est fabriquée et assemblée en France. La marque fait appel à des ébénistes et de tourneurs sur bois. De plus ces produits sont très résistants au temps et sont conçus pour durer dix ans, et surtout elles sont respectueuses de l’environnement. En effet la tête de la brosse se change, le manche étant toujours en très bon état grâce à ses matières nobles, seuls les poils de la brosse s'usent. Malin. Voilà une jolie marque avec de belles valeurs.  

Infos pratiques :
A découvrir chez MERCI 111 boulevard Beaumarchais 75 003 Paris
Prix : à partir de 15 euros


 
 
 
 

 

 


Les articles les plus lus

A lire également

Fashions-addict : nos 10 personnalités fashion de 2015

Les sœurs Kendall et Kylie Jenner se lancent dans la Mode

Spécial Santé : Maigrir, les conseils de la diététicienne

Le luxe : un atout pour le tourisme français

   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données