Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Defiles|

Publié le 19/01/2008  | 3eme jour des Défilés Prêt-à-porter Homme Automne / Hiver 2008 / 2009


Jeroen Van Tuyl
C’est au Rex Club que le créateur nous a présenté son 4ème défilé pour la saison Hiver 2008/2009. Une collection ultra classieuse aux modèles intemporels et aux couleurs sobres. Du chic dans la coupe mais aussi dans le choix des matières. Vision d’un homme où le temps n’a pas d’emprise, habillé de manteaux capes en laine, trenchs ou paletots revisités pour l’occasion. Partie pris aussi sur des pantalons coutures taille basse et sur une coupe « écuyer » très tendance la saison prochaine.


Miharayasuhiro
Sur une musique très home sweet home, le costume-cravate est de rigueur pour la saison hivernale prochaine chez Miharayasuhiro. Les pantalons en flanelle sont pour la plupart resserrés sur les chevilles… une ultime version du slim qui a encore de beaux jours devant lui dans la mode masculine. Plongés au cœur des années 40 américaines, c’est tout un florilège de manteaux trenchs aux coupes droites, de cols ajourés, et de borsalinos qui se présentent à nous. Mais aussi des blousons de cuir type « aviator », des pantalons militaires s’amusant sur des allures de sarouel trendy chic. Le gris et le bleu dominent cette collection avec une fantaisie remarquablement bien utilisée : le frangé ! Clin d’œil donc aux kilts écossais par l’ajout d’une pièce de tissus directement sur le pantalon.


Juun-J
Ce diplômé d’Esmod Séoul nous livre une vision accomplie de la mode masculine. Un mix intelligent entre le chic et l’urbain (le street tailoring, c’est comme ça qu’il le nomme), pour révéler un homme sans contraintes et sans frontières. Baskets laquées et brillantes à souhait montent haut sur les chevilles pour une démarche assurée. Le trench amplifie les volumes pour donner une version cape couleur sable. Et la tendance de la coupe « écuyer » ou pantalons côte de cheval se confirme. Mais aussi des combinaisons en cuir, des pantalons multipoches, des pulls oversize à grosses mailles. Le parka se pare de reflets tantôt marron glacé ou noir vinyle, le tout rehaussé par une fourrure abondante au niveau de la capuche.


Henrik Vibskov
Une collection riche et originale ! Immergés dans un univers décalé, le créateur nous propose un décor graphique qui s’apparente un peu aux stalactites et stalagmites de nos vieilles grottes ! Des tenues conceptuelles portées par des mannequins frangés … Un homme qui se voile la face ? Le carreau écossais revisité façon multicolore fait son grand retour sur des chemises et des bérets, des capes (un must pour l’hiver prochain) en laine bouillie à pois rouge, des collants « Star Trek » bleu et rose électriques, des pantalons mi-mollets retenus par des bretelles perlées et qui deviennent pour l’occasion « bijoux ».


Ann Demeulemeester
Chez Ann Demeulemeester, l'homme n'a pas peur de se confronter à l'hiver avec un vestiaire imprégner de douceur et de romantisme. La styliste belge apporte de nouvelles couleurs à son style avec des tonalités parme, violine, lilas, déclinées en vestes, chapeaux ronds à larges bord, costumes et gilets.
Un air de seventies dans cette collection où les hommes plantent dans leurs chapeaux des fleurs aux tons roses fanés, couvrent leurs épaules de châles effrangés, boutonnent leur chemise noire d'une fleur. Ils aiment les superpositions et se protègent du froid dans des feuilletages de cols ou de volumineuses vestes en
fourrure grise. Vestes, chemises et pantalons se découpent aussi dans des imprimés
rappelant des galets humides, tout en nuances d'ocres et de gris, ou évoquant
un pot-pourri de pétales rose fané.
Une collection très riche, qui donne une large part de féminité dans une collection homme très romantique.


Attachment
C’est dans un garage désaffecté en plein cœur du 11ème arrondissement à Paris que nous avons rendez-vous pour découvrir la nouvelle collection de cette marque. Une cacophonie ouvre le défilé, une musique tiraillée par des sons multiples, variation distordue de musiques classiques. Ici s’impose le style « Gavroche », un peu « Titi parisien » avec la présence de larges et souples casquettes et de bottines. Les blousons se font courts, les queues de pie sont raccourcies à l’extrême, avec une nouvelle fois, la présence incontournable du pantalon « côte de cheval » resserré sur les chevilles. Des chapeaux haut de forme donnent à cette collection un effet ultra chic année 1900. Les effets de cape sont aussi présents avec une coupe beaucoup plus arrondie.


Eric Lebon
L’identité est forte chez ce créateur. Graphique, sa collection mêle le chic au streetwear, le costume et le « survêt » ! Des matières confortables, laine et coton, pour un homme bien dans son temps. Les vestes des costumes sont molletonnés, le trench se fait combinaison … L’allure est urbaine. Les pantalons sont coupés large pour une totale décontraction, la chemise se munie de deux poches à l’avant pour plus de praticité. Gris, noir mais aussi rouge vermeille sont les couleurs phares de cette collection qui vogue sur un esprit « Nomade ». Attention, n’oubliez pas votre sac à doc !


Shawn Collins
Ce californien était le seul nouveau couturier lors de cette semaine de la mode masculine. Il nous a proposé un vestiaire aussi décontracté que luxueux s'inspirant parfois du surfwear. Shawn est loin d'être un inconnu dans la mode puisqu'il a travaillé avec John Galliano et qu'il habille régulièrement des stars comme Nicole Kidman ou Cate Blanchett. Sa collection est faite de pantalons et sweat shirt, de cabans rayés à capuche, de vestes un peu courtes à boutons pression et col de fourrure. Ses hommes déambulent en épaisses chaussettes de laine à motifs scandinaves qui complètent un vestiaire douillet réalisé en matières nobles (cachemire, laines d'Ecosse...).


Emmanuel Ungaro
Cette année Franck Boclet a dessiné une collection placée sous le signe d'une certaine flamboyance et exubérance "gipsy", comme celle des personnages des films du cinéaste serbe Emir Kusturica. L'homme Ungaro est "un dandy rock, gipsy", qui aime "un peu d'excès", une élégance "un peu décalée", qui "aime surprendre", a expliqué Franck Boclet à l'AFP. "J'aime cette élégance naturelle qu'il y a toujours" chez les gitans, a-t-il ajouté.
Cet homme aux allures d'aristocrate d'Europe centrale n'hésite pas à porter de gros manteaux de fourrure sur ses pantalons Prince de Galles, à nouer des foulards de soie en lavallière sous ses vestes croisées, à jeter sur ses épaules des étoles en cachemire noir, à arborer des écharpes en fourrure. Il marche nonchalamment, petit chapeau sur la tête, canne à pommeau à la main. Ses pantalons sont amples, ses vestes cintrées dessinent les épaules, ses manteaux n'ont pas de boutons, simplement fermés par une fine ceinture ou une corde.
Son allure est plus fière encore en pantalon à taille haute comme ceux des
toréros, qu'il complète avec de courtes vestes, une large ceinture à triple
rang gainant sa taille. Le luxe se décline en cachemire, tweeds, fourrure, dans des nuances de beige, vieux rose, bleus. La collection a été très applaudie notamment par le footballeur Christian Karembeu et, notamment, les comédiens Richard Berry, Christophe Malavoy et Clovis Cornillac.


Hermès
L'homme Hermès se fait jeune et discret, il porte des vestes courtes sur de fins pulls en cachemire, des pantalons en velours, de gros pulls en laine chinée. Des foulards de soie aux couleurs vives éclairent ses cardigans sombres à col châle.
Quand il opte pour le costume-cravate, il la choisit rayée ou écossaise. Ou bien le pantalon du strict costume est un peu court, dévoilant de grosses chaussettes de laine colorée.
Son élégance est sans tapage, en discrétion, même en manteau de cuir chocolat, en blouson à capuche en crocodile ou en manteau droit en vison velours gris pâle.
Marine, noir, prune et havane dominent la palette des couleurs. Une collection très masculine, élégante et finalement plutôt Classique. L'Homme Hermès fidèle à la marque pour cet hiver 2008-2009.



Par Rachel Bornais









 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données