Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   

|HIstoireDesMarques|

08/01/2018 - Fauré le Page, un maroquinier historique

La maison Fauré le Page est aujourd'hui parmi les plus anciennes maisons françaises qui défendent et valorisent nos savoir-faire dans le monde entier. Fondée lors des premières années du règne de Louis XV, la Maison Fauré Le Page s’est dès l’origine illustrée comme arquebusier des rois et des princes. Sept générations d’une même famille se sont succédé pour forger une légende détonante. Ses maîtres artisans, qui excellent dans de très nombreux métiers d’art, créent des pièces d’exception pour les grandes cours d’Europe.

Des armes à la maroquinerie

Partagez cet article sur vos réseaux :

 
 
 

 

Les fusils de chasse de Louis XVI, le sabre en vermeil de Bonaparte, sont autant de chefs-d’œuvre qui font la fierté des grands musées. En effet cette maison qui a su évoluer au fil des années n'était pas comme nous la connaissons aujourd'hui.
Fauré Le Page a tout simplement accompagnée notre Histoire de France en armant les révolutionnaires de 1789 et de 1830. Balzac, Dumas, Chateaubriand, Pouchkine, et d’innombrables auteurs célèbrent cette Maison dans leurs plus illustres romans.
Aujourd’hui Fauré Le Page reprend les armes. La collection de maroquinerie, ornée du motif Écailles, porte la marque de son glorieux passé et de son éternelle modernité. La Maison de Vente du 21 rue Cambon révèle les nouvelles armes de séduction.

Pendant deux siècles, une seule et même famille a écrit la saga de la Maison Fauré Le Page. Sept générations ont perpétué la tradition d’excellence qui a fait sa gloire, chacune apportant sa marque singulière. Jamais éteinte, la flamme de l’illustre Maison brille toujours au cœur de Paris. En 2012, la septième adresse parisienne de Fauré Le Page ouvre ses portes 21 rue Cambon.

Depuis Louis XV, tous les souverains français, rois ou empereurs, ont brandi dans leurs mains une magnifique arme Fauré Le Page. En 1785, le Dauphin reçoit de la Ville de Paris un fusil et deux pistolets garnis d’or créés par les ateliers Le Page. Les fusils de chasse de Louis XVI, le sabre en vermeil de Bonaparte, l’épée ornée d’agates et de nacre de Joachim Murat roi de Naples... sont autant de pièces d’exception créées par la Maison, qui font la fierté des plus grands musées.
Fournisseur attitré des cours royales et impériales, Fauré Le Page s’engage néanmoins, avec cran, aux côtés des révolutionnaires de 1789 et de 1830. Fauré Le Page, fidèle à son héritage, demeure un esprit libre dans ses créations.

Ci-contre Boutique Fauré Le Page et Hôtel Royal Palace
Portrait de Emile Henry Fauré Le Page




« L’arquebusier est l’artiste qui conçoit l’œuvre et guide la main de l’artisan. » Jean Le Page (1746-1834). Au fil du temps, la Maison fédère les plus grands talents des métiers d’art. Canonniers, fondeurs, soudeurs, serruriers, fourbisseurs, sculpteurs, modeleurs, ciseleurs, graveurs, incrusteurs, doreurs, bourreliers, gainiers, maroquiniers, orfèvres, joailliers ont participé à la réalisation des chefs-d’œuvre de la Maison.
Pas moins de quinze artisans concourent ainsi à la création de l’épée offerte par la Ville au Comte de Paris en 1841. Fidèle à cette tradition, Fauré Le Page renouvelle les savoir-faire. Architectes, menuisiers, serruriers, dinandiers, graphistes, designers, stylistes, modélistes, coloristes, imprimeurs... complètent aujourd’hui les talents des artisans maroquiniers.
Au cours de son histoire, les créations artistiques et balistiques de la Maison gagnent d’innombrables récompenses. La réputation détonante de Fauré Le Page retentit bien au-delà
des frontières.
Arquebusier et fourbisseur par vocation et passion, la maison Fauré Le Page maîtrise depuis
l’origine l’art de la maroquinerie. A la chasse comme à la guerre, les sacs accompagnent toujours
les armes et transportent munitions, provisions, gibier, bottes et autres effets personnels.
La maroquinerie actuelle est l’héritière des cartouchières, sacoches, besaces, gibernes, musettes, carniers, gibecières, sacs de battue, seaux à cartouches... Aujourd’hui, la Maison propose toujours ces articles de référence fabriqués dans les ateliers historiques. Offrant ainsi de nouvelles débouchées pour la marque et un nouvel élan commercial. 
La maison Fauré le Page se dinstingue par son insigne, l’Écaille, un motif ciselé, qui ornait les armes les plus précieuses de la Maison. Cet emblème guerrier, qui s’inspire de l’enveloppe protectrice de certains animaux, rappelle tout à la fois les Écailles des  premières armures et les carapaces ondoyantes des dragons et autres chimères. Symbole de puissance et de séduction, le motif Écailles personnalise les créations contemporaines de Fauré Le Page.


Ci-contre à gauche : Augustin de Buffévent, 
Président et directeur de création de Fauré Le Page

 


Le 7 un chiffre porte-bonheur
1717 Ouverture de la première Maison de Vente, au cœur de Paris.
7 générations d’une même famille ont forgé sa légende.
7 souverains français, depuis Louis XV, ont distingué l’arquebusier.
7 étapes sont nécessaires pour élaborer la Toile Écailles.
7 Écailles séparent les signatures qui rythment la toile.
7 fois 3 = 21 rue Cambon, septième adresse parisienne de Fauré Le Page.
7 fois 2 = 14 septembre 2012, ouverture de la Maison de Vente.

 
























Ancrée dans les savoir-faire de la Maison, la Toile Écailles est l’héritière de cet emblématique motif Écailles et des toiles enduites. Celles-ci, légères, solides et imperméables, sont naturellement utilisées pour la maroquinerie de chasse. La Toile Écailles exclusive est élaborée selon des techniques artisanales. Imprimée au cadre « à la Lyonnaise » par un procédé semblable à celui utilisé pour l’ennoblissement de la soie, la Toile Écailles est ensuite cirée et grainée, ce qui lui confère, au-delà de son indéniable souplesse, un touché satiné et une grande résistance.

Une marque proche des femmes. Conquérantes, aventurières, séductrices ou femmes fatales... de Sarah Bernhardt à Lola Montes, bien des pétroleuses, sûres de leurs armes et de leurs charmes, ont serré dans leurs mains gantées des pistolets Fauré Le Page. Aujourd’hui, Fauré Le Page offre à ces conquérantes les nouvelles armes de séduction avec des sacs exceptionnels. 

Infos pratiques :
Fauré le Page
21 rue Cambon - 75 001 Paris
Tél : +33 (1) 49 27 99 36


Par Fashions-addict.com 



Les articles les plus lus

A lire également

Les fermes de Gally, la campagne à Paris

La Maison Carven s'invite chez La Redoute

Spécial Santé : Maigrir, les conseils de la diététicienne

Jean-Paul Gaultier signe des Bensimon pour les enfants

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

 
 

 

   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données