Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   

|BeauteSante|

05/09/2016 - Fuites urinaires .... Toutes concernées !

A Fashions-Addict, on aime parler de mode, de beauté, le ton s’il est sérieux reste le plus souvent léger. Pourtant, il est des sujets qui concernent nombre de femmes et qu’il n’est pas toujours facile d’aborder : pas très sexy, pas très glamour. Alors, on occulte. Mais à Fashions Addict, on n’a pas peur des tabous et à partir du moment où cela vous soucie on s’y intéresse. Fini de tourner autour du sujet, on va vous parler d’incontinence urinaire. Ca y est le mot est lâché. Et non, contrairement aux jolies pubs que l’on a vu ces derniers temps à la télévision, ce problème ne concerne pas uniquement les plus de 50 ans qui dansent avec entrain et semblent avoir oublié les petits ennuis du quotidien. L’incontinence urinaire touche près de 3 millions de Français, essentiellement les femmes, mais aussi des hommes (1 sur 10 quand même), aussi surprenant que cela puisse paraître. Une étude norvégienne sur plusieurs milliers de femmes a démontré que l’incontinence touche 12% des femmes de 20 à 29 ans, 25 % des 60 à 69 ans et 32% des plus de 80 ans.

Partagez cet article sur vos réseaux :

 
 

une solution : le fitness du périnée

Trop souvent, les plus jeunes n’aiment pas évoquer cette gêne, parfois même elles évitent de se confier au médecin. Une “maladie” de vieilles, de femmes ménopausées, ou de celles qui ont eu de nombreux enfants… Certes, l'incontinence urinaire augmente avec l'âge, le nombre de grossesses et d'accouchements par voie naturelle, mais elle est aussi provoquée par une toux chronique, la constipation ou bien la pratique du sport de haut niveau. Alors, prête pour le fitness du périnée, c’est déjà plus engageant comme indication.

La cause de tous ces tracas : le périnée. Quesako ? C’est un muscle en forme de hamac qui s’étend du pubis jusqu’à la base de la colonne vertébrale. Il soutient le petit bassin, les organes génitaux externes et l’anus. Son rôle est de serrer les orifices (vagin et anus) et d’agir ainsi comme un verrou. Un rôle clé dans la vie d’une femme. Le bonus, un périnée bien musclé accroît le plaisir sexuel (on peut serrer et relâcher ce muscle aux moments opportuns, Monsieur apprécie généralement...). Une autre bonne raison de le bichonner et de le remuscler dès que les premiers symptômes des fuites urinaires apparaissent.

Il existe des solutions par voie médicamenteuse et par rééducation chez le kinésithérapeute… pas très fun, mais efficace. On introduit une sonde dans le vagin avant d’envoyer des stimulations électriques ou bien le kiné utilise ses doigts pour vérifier les contractions de l’objet de tous ces inconvénients : la faiblesse du périnée. Une nouvelle méthode non invasive est désormais disponible. Et pour rendre plus attractif le tout, on parle dorénavant de fitness du périnée. Ce dispositif, Innovo, assure comme chez le kiné l’électrostimulation du périnée, et, donc, son renforcement et sa tonicité. Mais ici pas de sonde à insérer, tout se fait par voie externe par le biais de deux cuissardes reliées à huit électrodes placées sur les cuisses et les fesses. Ces dernières vont envoyer des stimulations qui vont agir sur l’ensemble de la musculature périnéale en la contractant 180 fois par séance de 30 minutes. Les améliorations sont tangibles dès 4 semaines d’utilisation à raison de cinq séances hebdomadaires. Il est conseillé de continuer jusqu’à 12 semaines avant de pratiquer des séances d’entretien. Et, l’appareil - dont le coût n’est pas anodin, 399 euros - appartient à la liste des produits agréés et pris en charge par l’Assurance Maladie. Vous pouvez donc être remboursée de cet achat si votre médecin vous rédige une ordonnance.

D’ailleurs, l’incontinence urinaire, comment la détecter ? Un fou rire ou un éternuement,  et quelques gouttes qui s’échappent de la vessie, ce n’est rien… juste le début de l’incontinence dite d’effort. Après cela se poursuit par des toutes petites pertes, sans raison particulière et on commence à porter des protège-slips de façon quotidienne. Le cran au-dessus, c’est la fuite impérieuse. Et soyons honnête, si cela arrive à l’une d’entre vous, c’est l’horreur, une expérience traumatisante. Vous urinez sans pouvoir vous retenir de façon subite. Et ça peut vous prendre n’importe où. Après ça, croyez moi vous oubliez vos réticences et cette fois, vous prenez rendez-vous illico chez le premier urologue dont vous trouvez le nom dans l’annuaire.

Que faire quand l’incontinence est là.
Il existe plusieurs solutions.
·         La voie médicamenteuse. Surtout utile pour l’incontinence liée à une hypersensibilité vésicale mais peu efficace pour celle dite d’effort.
·         La rééducation auprès d’un kinésithérapeute
·         La rééducation externe via Innovo.
·         L’opération qui consiste à passer sous l’urètre (le tuyau de sortie de l’urine), une bandelette artificielle solide qui va le maintenir en place car le périnée ne joue plus son rôle de soutien. Généralement assez facile, l’opération dure ½ heure et laisse peu de traces car le chirurgien n’ouvre pas le ventre, juste deux minuscules cicatrices sur les côtés du ventre et une dans le vagin, forcément invisible.
·         Pratiquer des exercices au quotidien. Un exemple, le soir, allongé dans votre lit, genoux pliés, inspirez profondément puis contractez votre périnée en expirant longuement. Maintenez la contraction 5 secondes et relâchez. A faire 10 fois de suite. Simple et efficace… sur la durée.

Astuces pour lutter contre les fuites urinaires
·         Eviter les sports à à-coups (course, corde à sauter, etc.) et privilégier la marche, la natation, le vélo. Sports à risques (pour le périnée bien sûr) : l’athlétisme (saut, triple saut, saut de haies), la gymnastique (exercices au sol, barres asymétriques, trampoline), le basket, le volley, le handball, l’équitation… Sports peu recommandés : le jogging, le ski, le patinage, le tennis, l’aquagym… Néanmoins, si vous les pratiquez avec modération et que votre incontinence est légère, le sport est un bienfait pour votre corps. Sachez adapter vos efforts à votre gêne.
·         Eviter de porter des charges lourdes
·         Ménager sa vessie (ne pas pousser en urinant, ne pas se retenir trop longtemps)
·         Eviter le surpoids (qui engendre une pression supplémentaire au niveau du plancher pelvien )
·         Eviter les talons hauts (qui déséquilibrent le corps qui compense en modifiant le rapport de force entre les abdominaux et les muscles dorsaux ce qui peut entraîner une fragilisation du périnée.)

Par D.M

 


Les articles les plus lus

A lire également

Fashions-addict : nos 10 personnalités fashion de 2015

Les sœurs Kendall et Kylie Jenner se lancent dans la Mode

Spécial Santé : Maigrir, les conseils de la diététicienne

Le luxe : un atout pour le tourisme français

   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données