Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Defiles|

Publié le 28/01/2016  | Haute Couture Printemps/Eté 2016 : Dior imagine la parisienne d'aujourd'hui


A l'occasion des défilés Haute Couture pour le printemps été 2016 la maison Dior présentait son premier show post Raf Simons. Le créateur belge ayant quitté son poste il y a quelques mois c'est le studio de création de Dior qui a pris le relais pour imaginer cette collection haute couture. Elle garde quelques traces du trait Raf Simons et propose une élégance sobre loin des envolées lyriques de John Galliano.

La marque de luxe nous dévoile sa vision de la Parisienne d’aujourd’hui, spontanée et décontractée. Elle est couture par nature, jusque dans les moindres détails, mais moderne par l’attitude. C’est sa manière d’être, d’occuper l’espace, d’avancer. La femme Dior explore une autre façon de construire le vêtement et s’affirme dans une nouvelle façon de le porter. Les volumes sont libres, les vestes Bar changent de physionomie, fermées ou portées lâches, l’épaule est sensuelle, dénudée. Une féminité en mouvement, où tous les gestes sont assumés.

Partagez cet article sur vos réseaux :

 
 

Symboles et charms définissent l’imaginaire de la collection : la chance et les superstitions. Ils sont brodés sur les vêtements ou en porte-bonheur, accrochés à un collier. On retrouve le bestiaire cher à Monsieur Dior et sa grande superstition, sa foi absolue en sa bonne étoile. Des mailles tricotées comme de la dentelle, des brins de muguet brodés que leur assemblage semble transformer en motif panthère, des confrontations inattendues de textures et de coupes : derrière la modernité d’une nouvelle attitude, c’est toute la virtuosité des savoir-faire des ateliers de broderie et de haute couture de la Maison que l’on retrouve dans cette collection. Dans un décor de miroir, ces femmes Dior apparaissent et disparaissent, se reflétant à l’infini, sous tous les angles. A la fois intimes et volontaires, s’habillant avec liberté et sans apprêt, elles définissent un nouveau réalisme de la couture. Une collection plus accessible ou le vêtement retrouve toute sa place ici la vedette c'est la femme et non le créateur. Belle idée.










 


Les articles les plus lus

A lire également

Les fermes de Gally, la campagne à Paris

La Maison Carven s'invite chez La Redoute

La nouvelle campagne Giorgio Armani photographiée par Peter Lindbergh

3 restos à découvrir à Saint-Germain-des-Prés

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

 
 

 


 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données