Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|News|

Publié le 03/01/2008  | Le groupe de luxe français Lacoste chutte en justice


Le groupe de luxe français Lacoste vient de perdre en justice pour la deuxième fois contre deux dentistes anglais dont il attaquait le logo ornant le cabinet, un crocodile vert ressemblant à son célèbre emblème, rapporte le Times jeudi.
Les deux dentistes de Cheltenham (Gloucestershire, ouest de l'Angleterre) avaient tenté de faire enregistrer en septembre 2004 le logo qu'ils avaient inventé, un crocodile vert à la posture assez similaire à celle du crocodile Lacoste, mais sans les écailles blanches ni la gueule ouverte rouge.
"On aimait bien le dessin de crocodile à cause de l'association d'idées naturelle avec les dents", a expliqué au Times le Dr Simon Moore, un de ces dentistes.
Les juristes de Lacoste s'étaient cependant opposés à l'enregistrement du logo, estimant que les deux emblèmes pourraient être confondus et que celui de Cheltenham pourrait nuire à l'activité de Lacoste.
Les dentistes ont gagné une première fois au mois de mai après une audience devant l'Office de la propriété intellectuelle de Newport (Pays-de-Galles). Le juge Ann Corbett avait alors conclu que "les services dentaires sont si différents de l'habillement qu'un consommateur moyen de biens et services, raisonnablement bien informé et raisonnablement observateur et circonspect, ne devrait pas faire d'erreur".
Lacoste avait cependant fait appel et l'affaire a été déférée au Bureau de la Propriété Intellectuelle de Londres. Le juge Ruth Annand a débouté à son tour Lacoste de son appel en toute fin d'année dernière. Les deux dentistes ont raconté au Times leur surprise à voir "une telle grosse entreprise internationale se sentir menacée par un seul cabinet dentaire". Le Dr Moore a estimé que Lacoste avait un peu "utilisé un marteau de forgeron pour casser une noisette".
Selon le Times, Lacoste a en outre été condamné à payer 1.000 livres (1.350 euros) de frais de justice à l'issue de la première audience, et 450 livres à l'issue de l'audience d'appel. Le porte-parole de Lacoste n'était pas joignable en milieu de matinée.

Source AFP - 03.01.2008

 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données