Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Culture|

Publié le 07/08/2007  | Les Galeries Lafayette et les FRAC pour une culture gratuite


A un moment où l’on parle de gratuitée dans les musées, c’est un temple du commerce qui montre l’exemple. Les Galeries Lafayette vont exposer dans 9 magasins des œuvres des collections des FRAC (Fonds régionaux d’Art Contemporain) dans le cadre de l’opération « La France, c’est renversant ! » qui se déroulera du 12 septembre au 6 octobre 2007.
Les Galeries Lafayette, notamment le magasin du Boulevard Haussmann, ont toujours eu pour ambition de proposer au grand public des manifestations de prestiges mais c’est la première fois qu’elles s’associent aux FRAC pour mettre en avant la richesse du patrimoine française. Ce projet va permettre à chacun d’accéder librement et gratuitement à la culture.

Les fonds régionaux d’art contemporain ont pour but de promouvoir l’art contemporain dans les 22 régions françaises. Créés au début des années 80, les Fracs sont des collections itinérantes avec une identité singulière qui voyagent en région, en France et à l’étranger aussi bien dans des lieux dédiés à l’art mais également dans des lieux plus communs comme des hôpitaux, des prisons, des écoles.
Ce nouveau projet va dans la continuité de la politique actuelle des Galeries Lafayette de rendre la mode et la création accessible à tous. De plus la situation géographique des magasins sur le territoire et en région a été un atout supplémentaire pour mettre en place ces collaborations.
Les 9 expositions seront respectivement organisées au sein des magasins de Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Limoges, Marseille, Nantes, Paris, Strasbourg et Berlin en Allemagne.
Les créations présentées seront très variées : peinture, vidéos, sculptures, performances.
On pourra ainsi découvrir des oeuvres d’artistes français telles qu’une sculpture d’Absalon à Bordeaux, un tableau de Pierre Soulages à Clermont Ferrand, une moto de Bruno Peinado à Berlin, une vidéo d’Ange Leccia à Strasbourg, une performance de Odile Darbelley et Michel Jacquelin à Marseille ; celles d’artistes étrangers telles qu’une vidéo de Peter Fischli et David Weiss (nés en Suisse) à Nantes, une vidéo de Alex Györfi (né en Allemagne) à Dijon ou encore celles d’artistes étrangers vivant en France, comme une sculpture de Wang Du (né en Chine) à Limoges ou une peinture de Nina Childress (née aux Etats-Unis) à Paris.
Des projets pédagogiques et d’initiation à l’art s’articuleront autour de ces expositions.

Ce projet peut s’enorgueillir d’être le « starter » de ce que pourrait être la collaboration entre le secteur privé et le secteur institutionnel public pour la découverte de l’art. Comme quoi des solutions non tarifées existent.

Par Laurent L.

 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données