Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   

|JeunesCreateurs|

28/02/2007 - Lolita Pompadour ou comment s'habiller de bijoux

Fashions-addict est allé rencontrer Virginie Epron créatrice de bijoux et fondatrice de la marque LOLITA POMPADOUR afin d'en savoir un petit peu plus sur cette marque en plein essor.

Virginie a créé sa marque en 1998 et s'est fait connaitre dès 1999 via le salon Who's Next où elle présentait une collection de bijoux très kitch. Elle a ensuite enchaîné les salons afin de promouvoir sa marque et se faire connaitre.
Pour elle, la créativité se nourrit d'une certaine hérédité, créativité qu'elle doit sans doute à sa mère qui était une femme très manuelle avec beaucoup de goûts mais qui n'est pas allée au bout de ses possibilités créatrices.

Le parcours de Virginie est assez atypique puisqu'elle n'a pas fréquenté d'écoles spécialisées si ce n'est un atelier d'art graphique. Virginie a été formée sur le 'terrain' par une créatrice de bijoux qui était spécialisée pour la création de bijoux dédiés aux défilés de mode. Par la suite elle a intégré le Studio Ungaro où elle restera 3 ans en tant qu'assitante de création au studio puis aux licences. "Pour moi travailler au studio Ungaro c'était travailler à la façon d'un comamndo" nous dit-elle. Tout cela dans le bon sens du terme , à savoir que cette expérience lui a apporté la rigueur, un rythme de travail elevé, le travail artisanal, et se dire "qu'on a rien sans rien" même au plus haut niveau de la couture. Cette expérience lui a permis également de fréquenter des artisans passionnés, notamment les créateurs de chapeaux, bijoux, broderies etc ...

Pour expliquer le nom de la marque LOLITA POMPADOUR , Virginie nous dit qu'elle voulait un nom très féminin. Lolita en référence au livre de Nabokov pour le coté jeune femme en fleur intrépide un peu frivole. Pompadour en référence à la maîtresse de Louis XV qui était une femme très belle, une femme de tête, une comédienne, une chanteuse, une femme en avance sur son temps. L'alliance des deux forme un certain équilibre entre le coté ludique, l'humour et la féminité, la lingerie, le libertinage. Le nom très français est aussi un hommage au goût français et au savoir-faire qui plait tant à l'étranger notamment au Japon et en Russie. D'ailleurs en évoquant le savoir-faire français, Virginie a cette réflexion fort juste : "on s'endort trop sur nos lauriers."

En 2007 Virginie a obtenu le prix de "Créatrice de l'année" dans le cadre du salon Eclat de Mode. Cette récompense lui a apporté une couverture médiatique exceptionnelle à la fois la presse mais aussi en TV. C'est surtout pour elle comme elle nous le dit "Un moment de reconnaissance qui fait extrèmement plaisir après 8/9 ans d'activité". C'est aussi la satisfaction de voir que le style "boudoir-sexy" est enfin reconnu. Enfin c'est aussi une revanche sur une phrase qu'elle avait entendu prononcé par un homme visitant son stand lors de son premier salon : "C'est bien tout ça mais où sont vos bijoux ?". A l'époque le coté lingerie des bijoux et le lien avec le textile n'avait pas été capté. Mais Virginie s'était accroché à son credo et revendique son coté pionnier dans le style.

La clientèle de Virginie est assez écclétique et ne se limite pas à une catégorie d'âge. Ses clientes ont en commun d'avoir le goût de la lingerie, le goût de la séduction. Elles apprécient se sentir femme dans le regard d'un homme. Il faut assumer de porter ses créations car elles ne sont pas discrètes et pas neutres, tout en evitant le déguisement et la caricature féminine. Bien au contraite les créations de Virginie sont l'expression même de la féminité.

Pour évoquer sa collaboration avec Chantal Thomass, Virginie nous parle tout d'abord de son admiration pour la femme. "J'étais fan de son travail, ma mère portait du Chantal thomass, son univers était mystérieux pour moi " nous confie t'elle. Elle évoque également son coté novatrice. C'est en 2003 que leur collaboration prend forme lorsque Virginie accesoirise le défilé de Chantal Thomass à la salle Wagram. A partir de là , Chantal Thomass diffusera une partie des créations de Virginie dans ses points de vente.

Le prochain grand projet de Virginie est d'ouvrir un lieu unique pour les bijoux et accessoires. Une boutique comme un écrin mais dans un lieu stratégique et réalisé avec passion. Pour cela il faut réunir les moyens et donc faire appelle à des financiers. La demande est là, la clientèle aussi, la marque est maintenant clairement identifiée c'est donc le bon moment. Ce serait également l'occasion de réunir toute la collection en un seul lieu. Pour finir et pour définir la marque Lolita Pompadour, Virginie nous glisse ces quelques mots : "Audace, créativité, éternel féminin, humour, décalage, glamour .." . Lolita Pompadour ou l'esprit lingerie dans les bijoux.

N°Lecteurs:01.42.03.24.99

   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données