Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Culture|

Publié le 28/03/2017  | Musée du Quai Branly : quand Picasso s'inspire de l'art primitif


L'oeuvre du peintre Pablo Picasso est tellement riche et dense que sa compréhension semble infini. De nombreuses expositions ont déjà mis en lumière le travail de l'artiste sous bien des angles et pourtant il est encore possible aujourd'hui d'apporter de nouvelles explications à présenter au grand public. L'art de Picasso ne cesse de passionner et continue de nous offrir enchantement et questionnement.
Proposée au musée du quai Branly - Jacques Chirac, l’exposition "Picasso Primitif" du 28 mars au 23 juillet 2017 met en lumière la relation déterminante entre Picasso et les arts d’Afrique, d’Océanie, des Amériques mais aussi d’Asie. Un regard inédit proposé au public, amateur ou spécialiste, combinant les œuvres du peintre et celles des arts primitifs. Un éclairage nouveau que nous avons pu découvrir dès hier sur l’œuvre et la vie de cet artiste majeur du 20e siècle.

Ci-contre : masque Fang (Gabon) - Bois exotique peint - Centre Pompidou Paris - Legs de Mme Alice Derain 1982
L'oeuvre de Pablo Picasso se découvre de bien des façons et raconte sa vie. Au travers de deux approches inédites et complémentaires, l'exposition au Musée du Quai Branly apporte un éclairage nouveau sur l’œuvre et la vie de Picasso. En 1900 Picasso se rend à Paris avec son ami et peintre Carlos Casagemas pour l'exposition universelle au Grand Palais, il est seduit par  les toiles de Auguste Rodin. En 1902 Pablo Picasso réalise sa première sculpture en terre crue représentant une femme assisse. En 1906 André Derain, l'un des peintres fondateurs du fauvisme, voit chez Maurice de Vlaminck un masque fang qui lui rachète pour une somme de 50 francs. André Derain expose ce masque dans son studio rue de Tourlaque ou ses deux amis Picasso et Matisse le decouvriront en lui rendant visite. A ce moment Picasso tombe fout amoureux de ce masque, une première approche de l'art primitif.  La première statuette qu'il achète fut tiki des Iles Marquises. En 1907 Picasso peint sa première toile que nous connaissons tous Les demoiselles de d'Avignon exposée en permanence au Musée Picasso à Paris...
Dans cette exposition on décvouvre un Picasso méconnu celui passionné d'art et plus particulièrement de l'art primitif notamment africain ... La première partie de l'exposition montre ainsi de façon chronologique les intérêts et curiosités de l’artiste vis-à-vis de la création non-occidentale.
 
La seconde approche fait dialoguer aussi l’extraordinaire richesse des œuvres de Picasso avec celles, non moins riches, des artistes non occidentaux. L'exposition met en relation les oeuvres du peintre avec celles des artistes non-occidentaux, en s’appuyant davantage sur une anthropologie de l’art que sur le constat de relations esthétiques. Le face-à-face qui en résulte dévoile les questionnements similaires auxquels les artistes ont dû répondre (les problématiques de la nudité, de la sexualité, des pulsions ou de la perte) par des solutions plastiques parallèles (la défiguration ou la déstructuration des corps par exemple). Le primitif ne s’entend alors plus comme un stade de non-développement, mais comme l’accès aux couches les plus profondes, intimes et fondatrices de l'humain. On est surpris de retrouver les yeux d'une statuette sur une toile du maître démontrant une évidente inspiration. Une exposition magistrale organisée par le musée du quai Branly – Jacques Chirac, en collaboration avec le Musée national Picasso-Paris, qu'il ne faut pas rater. 

 

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition : "Picasso Primitif". Du 28 mars au 23 juillet 2017.
Galerie Jardin. © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Gautier Deblonde © Succession Picasso 2017

Infos pratiques :
Picasso Primitif au Muséed u Quai Branly
Du mardi 28 mars 2017 au dimanche 23 juillet 2017
Expositions temporaires de la galerie jardin
Plein tarif :  10,00 €
Tarif réduit :  7,00 €
37 Quai Branly, 75007 Paris - Tél : +33 (0)1 56 61 70 00

 
 


Les articles les plus lus

A lire également

Bien aménager son balcon ou sa terrasse

En mode sexy cool : 4 looks à adopter

Spécial Santé : Maigrir, les conseils de la diététicienne

3 restaurants, 3 ambiances, plus de saveurs !

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

 
 

 


 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données