Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Mode|

Publié le 09/08/2007  | Rencontre avec Stella Cadente


Parler de l'actualité de STELLA CADENTEest un pléonasme tant cette femme cumule les activités. Nous dirons simplement que l'actualité la plus récente de la marque est le lancement en juillet de son nouveau parfum : MISS ME - DISCRETE ?

Il y a deux ans, Stella Cadente imaginait avec Miss Me un univers décalé où poésiee et audace s'entrelaçaient dans un cocktail d'émotions surprenantes. Aujourd'hui arrive une nouvelle Miss Me, une eau de toilette troublante où chaque sensation peut en cacher une autre .....

L'occasion pour nous de rencontrer STANISLASSIA KLEIN, la créatrice et fondatrice de la marque STELLA CADENTE.
stella

fashions-addict : Votre marque a maintenant plus de dix ans, quel regard portez-vous sur votre parcours ?
Stanislassia Klein : J’ai l’impression que c’est il y a tres longtemps et en même temps que cela fait cinq minutes. Longtemps parce que chaque jour a été une pierre ajoutée sur un mur et en même temps cinq minutes parce que pour construire une marque une petite quinzaine d’années c’est ce qu’il faut. J’ai l’impression d’avoir une adolescente qui va devenir une femme. C’est une adolescente qui n’a pas de cicatrice, elle est belle fille j’adore son caractere mais je n’ai pas encore fini son education
fashions-addict :
Chez fashions-addict nous essayons de mettre en lumière de jeunes créateurs. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui veut se lancer dans un projet personnel comme vous vous l’avez fait ?
Stanislassia Klein : Faire tout le contraire de ce que j’ai fait. C’est à dire bien intégré que pour faire de la création on a besoin d’argent. Moi j’ai commencé sur la table à bridge de mon appart en ayant poussé les vêtements des placards et en ayant mis des perles en cristal à la place. Aujourd’hui je me retrouve à la tête d’une petite maison mais bon d’une maison quand même, mais cela m’a pris énormément d’efforts.

Je pense que maintenant il faut bien intégré que les créateurs ont besoin d’argent pour developper leur créativité et donc mon conseil est de s’associer dès le début avec un partenaire financier, gestionnaire ou un investisseur. Il faut de l’argent pour faire ce métier.
fashions-addict : Donc pour vous le jeune créateur ne peut plus réussir sans être dans un groupe financier ?
Stanislassia Klein : Non ce n’est pas tout à fait ça mais il faut garder dans un coin de sa tête l’idée qu’il faut de l’argent pour exister. Peut-être il faut ouvrir déjà une petite boutique pour être confronté a la réalite du marche et être face à sa future cliente ou peut-être trouver une banque qui va l’accompagner de façon ‘long distance’. Il faut avoir en permanence dans sa tete le rapport entre la vraie vie et la creation.
fashions-addict :
Vous avez travaillé pour Cacharel, Corinne Cobson, Claude Montana, quel regard portez-vous sur la Haute-Couture actuelle ?
Stanislassia Klein : J’aimerais bien en faire moi-même de la Haute-Couture c’est très intéressant car très artisanal. Je voudrais qu’ils reviennent à quelque chose d’un petit peu plus connecté à la réalité ce que j’aime bien dans la Haute-Couture c’est les finitions l’aspect sur mesure sur le corps d’une femme et pas forcément l’aspect extremement spectaculaire parce que ça je le fais déja dans mes défilés prêt à porter de « luxe » ou prêt a porter tout court ce que j’aime dans la Haute-Couture c’est plus l’artisanat que le show off.
fashions-addict : Trouvez-vous qu’il y ait encore de la Haute-Couture en France ou c’est plus du prêt-à-porter de luxe ?

Stanislassia Klein : Pour moi c’est plus un exercice de style qu’un vrai travail de Haute-Couture et c’est ça que je trouve un tout petit peu dommage. J’aimerais que ce soit plus un travail encore une fois de recherche, de mise en valeur du corps de la cliente plutôt qu’un un travail d’exercice de style pur ou on ne montre que le savoir faire d’un créateur ou d’une maison.
fashions-addict : Pensez-vous que l’image de la femme véhiculée dans les médias corresponde à la réalité ?
Stanislassia Klein : Je sens la question piege. Biensur que non, parce que moi j’aime les rondes j’aime les plantureuses, j’aime celles qui ont des fesses, des seins, qui ont beaucoup rient et beaucoup pleurer et donc qui ont des rides. Donc non je ne me reconnais pas dans l’esprit mannequins maigrichons avec des grandes mains, non ce n’est pas mon truc, clairement. J’ai envie de dire à toutes les filles qui sont à l’écoute des créateurs , soyez-vous mêmes, tirez partie de votre propre beauté et oubliez vos défauts car de toute façon personne ne les regardera.
fashions-addict : Vous avez accepté de customiser la Skoda Fabia, quel a été votre rôle dans ce projet ? Pourquoi avoir choisit de décorer une voiture ?
Stanislassia Klein : J’adore les voitures, j’adore ça
fashions-addict : Vous êtes une collectionneuse alors ?
Stanislassia Klein : Absolument j’en ai dix ….. J’adore pratiquer le sport automobile, j’adore la vitesse, le bruit des moteurs, j’adore que ça sente l’essence et puis comme j’adore la décoration et l’humour qui peut se degager de la creation ça me faisait plaisir de customiser une voiture !
fashions-addict : C’est vous qui êtes venu vers eux ou l’inverse ?

Stanislassia Klein : Non en fait il m’ont interrogé, je crois qu’on était pas mal en audit ! Puis il m’ont demandé si j’étais d’accord et j’ai tout de sute dit oui et ils étaient super content d’ailleurs tout le monde est très satisfait de ce projet
fashions-addict : Vous diversifiez au maximum vos activités : bijoux, vêtements, parfums …. Pensez-vous que cela soit une absolu nécessité éconnomique pour votre marque ? Où est-ce simplement le reflet de vos envies ?
Stanislassia Klein : C’est mon mode de fonctionnement. Je ne me considere pas comme un créateur de mode pur. Je suis sûrement un createur d’univers, de style de vie, d’état d’esprit, et pas seulement un créateur de mode. Donc je peux m’exprimer très facilement sur une table, un bijou, une machine à laver, une voiture, un vêtement, parfum, je ne me sens pas bridée par le support. Par contre si je ne sens pas le truc, je ne vais pas le faire. Ce que je veux c’est que l’esprit Stella Cadente soit sur un maximum de choses. Mais voilà c’est pas une nécessite économique c’est mon mode de fonctionnement c’est du coup l’ADN de la marque Stella Cadente.

fashions-addict : Est-ce que l’on vous a déja proposé quelque chose que vous avez refusé de faire ?
Stanislassia Klein : Oui on m’a deja proposé des trucs pour lesquels j’ai répondu « je suis désolé mais j’ai rien à dire »
fashions-addict : Exemple ?
Stanislassia Klein : Je ne peux pas le dire (rires)
fashions-addict : Vous êtes amatrice de déco, que pensez-vous de cette mode du relooking déco ? De cette tendance « déco » ?
Stanislassia Klein : Du bien quand même car il faut aider les gens sur la façon dont ils sont capables de customiser leur intérieur. Je pense que c’est important d’aider les femmes non seulement sur leur corps mais aussi pour aménager chez elle.
Moi je trouve que cette tendance est vraiment super car les femmes ne savent pas forcément comment redécorer leur intérieur où comment tirer partie de certains meubles de famille dont elles n’ont pas envie de se séparer, comment les mélanger avec du design.
C’est un métier comme un autre et il faut les aider à faire ça pour l’instant c’est un endroit du paysage créatif qui a été relativement vide donc c’est bien que cela se développe. C’est vrai que parfois on est invité chez des gens et on est tres deçu de la façon dont ils ont décoré leur maison, il faut les aider.
fashions-addict : Quels sont les projets de la marque pour la rentrée ? Et à plus long terme pour l’avenir ?
Stanislassia Klein : Oui « dessous ». Entre le parfum et le vêtement il y a des choses, de la lingerie par exemple donc je vous lache l’info, Stella Cadente va sortir une ligne de lingerie à la rentrée.
fashions-addict : Au nom de Stella Cadente ?
Stanislassia Klein : Oui au nom de Stella Cadente Rosy. Rosy étant une marque ancienne qui fête ses soixante ans. Quand j’étais petite Rosy était un truc qui me faisais fantasmer. En plus c’est le prénom d’une fille alors j’ai eu vraiment l’impression de faire des sous-vêtements pour une fille. Rosy est cette fille énergique, colorée, pétillante, sensuelle dans laquelle je trouve Stella Cadente se reconnaît tres bien.
fashions-addict : Et à plus long terme ?
Stanislassia Klein : D’autres projets mais là pour le coup je ne peux vraiment pas en parler …..

fashions-addict : Vraiment ? Juste pour nous …
Stanislassia Klein : Juste une indication, une ligne de vêtements pour les enfants va voir le jour à Noël 2007.
fashions-addict : Est-ce que cette collection ‘enfants’ sera dessinée par vos soins ou par un spécialiste ?

Stanislassia Klein : Oui ça sera moi, j’ai quatre enfants alors j’ai largement matière pour tester sur ma marmaille les méfaits ou les choses positives que je peux faire pour les enfants …
fashions-addict : Quel est le modèle économique de Stella Cadente ?

Stanislassia Klein : Je ne suis pas dans un groupe financier, nous sommes une société independante qui ne faisons partie d’aucun groupe, qui n’appartenons à personnes et c’est ça le challenge, la grosse difficulté et la grosse liberté. On a juste une licence avec le groupe Clarin’s pour les parfums mais nous sommes entièrement indépendant !
fashions-addict : Puisque vous évoquez les parfums, des projets ?

Stanislassia Klein : On en est au deuxieme et il y en a un troisieme dans le ‘pipe’ …
fashions-addict : Merci

Interview réalisée par Marie Joe Kenfack

Miss Me - eau de Toilette DISCRETE ?
Eau de toilette 30ml et 50ml
Prix public conseillé 38 € et 50 €
N° lecteur : 01 41 43 24 50




 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données