Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   
|Mode|

Publié le 07/10/2008  | La mode nous tuera toutes …


Chaussures à bouts pointus, talons de 12 cm, maillots échancrés, robes moulantes, mini jupes à volants, strings en dentelle, blouses transparentes,…La mode s’impose aux femmes, toujours plus forte, toujours plus exigeante, toujours plus troublante. Les défilés, les magazines, les sites Internet proposent chaque jour les moindres détails de la mode afin que nous n’en perdions aucune miette. Mais jusqu’où ira la mode ? Finira-t-elle par nous tuer ?

Faisons un tour dans le passé… Depuis de nombreuses décennies, la mode fait partie de notre vie quotidienne; elle nous influence, elle nous inflige ses choix, elle nous suggère la bonne couleur, la forme correcte, la matière essentielle à porter. Dans les années 40, les bas se sont tellement imposés que les clientes étaient prêtes à faire la queue pendant des heures devant le grand magasin Macy’s de New York, quitte même à les essayer directement dans la rue. Quel supplice !
Dans les années 50, ce sont les poitrines des femmes qui suivent la mode. Il était hors de question de se promener sans un soutien gorge de forme conique et une gaine élastique allant du dessus de la taille au début des cuisses. Toutes rêvaient d’avoir l’un de ses soutiens-gorge qui faisaient pigeonner les petites poitrines. Quel confort !


Heureusement, les années 60 ont apporté un souffle de liberté sur les tenues vestimentaires féminines. Au revoir les formes très dessinées et apprêtées; bonjour les silhouettes plus géométriques et plates. Grâce à Mary Quant, à Londres, la mini jupe fait son apparition et devient alors en France un véritable symbole de l’indépendance féminine. Courrèges en fait une version plus futuriste en robe, portée avec des bottes. Les collants remplacent les bas et se mettent à la couleur. Les jeans sont pattes d’éléphant, les tenues deviennent fluides, amples et psychédéliques. Quel luxe !
Enfin, à cette époque, la mode ne tue pas les femmes, mais les libère. Mais ce répit est de courte durée puisque les années, 70 voient apparaître le mouvement punk. Le style des groupes anglais The Sex Pistols et américain Ramones s’impose à tous vents : tartan, jeans troué, épingles à nourrice, bracelets à clous et les indispensables Dr Martens.
D’un autre côté, les femmes ont aussi le choix entre les couleurs vives telles que le rouge, le jaune, l’orange et le doré, l’argenté et les strass. Quel mélange !
Et dans les années 80, vous souvenez-vous comment la mode aurait pu nous tuer, les femmes ? Il fallait absolument porter des épaulettes pour montrer des épaules structurées et surdimensionnées et des tailleurs Thierry Mugler ou Montana pour les working girls. Heureusement, les Américains nous ont importé leur style sportswear avec jogging, baskets et sweats confortables. Quel contraste !

Les créateurs n’auront aucune pitié pour les femmes dans les années 90 en mettant en avant leur identité. Chacun y va de sa plus belle et extraordinaire création. Jean Paul Gaultier propose le bustier à poitrine en pointe, mais à part Madonna qui a dit qu’il est confortable et agréable de se déplacer avec. La mode semble donc nous tuer toutes depuis bien plus de 60 ans. Va-t-elle continuer ?

Jetons un œil à ce que nous réservent cet hiver et le printemps prochain …
Pour les mois à venir, les créateurs nous ont concocté des robes, des jupes et des blouses légères et courtes, à manches courtes ou sans manches. Mais, dans un autre style, Gaultier nous fera porter des peaux de bêtes et John Galliano de grands chapeaux aux allures de cow-boy. Une chose est sûre, pour accompagner ces tenues, les talons seront de rigueur. Alors, imaginez vous avec dans la rue, courant prendre votre bus, en look secrétaire imposé par Michael Kors, avec fausses lunettes sur le bout du nez, fourrure en guise de manteau, chapeaux sur la tête et talons de plus de 10 cm. La mode pourrait bien vous tuer, non ? Et pour compléter votre tenue, vous ne manquerez pas d’enfouir au fond de votre sac XXL, tous vos indispensables du quotidien. Il vous sera alors encore plus difficile d’atteindre votre portefeuille le soir à la caisse du Monoprix de votre quartier. Vous pourriez espérer une liberté pour la saison prochaine avec des robes simples, discrètes et faciles à porter. Ce n’est qu’un rêve ! Revenez à la réalité car même si le noir et blanc seront les couleurs indispensables faciles à assortir, les formes et les matières seront particulières.
La transparence sera reine tant en bouse qu’en robe ou en jupe. Votre corps et surtout vos seins devront donc être d’une beauté infinie, à moins que vous ne choisissiez comme Agnès b de les porter sans soutien-gorge et avec une culotte argentée. Le look Vanessa Bruno obligera des jambes sans le moindre défaut puisque les robes et les jupes seront échancrées. Rosa Cha vous amènera sur la plage en maillots une pièce à paillettes ; espérons qu’elles ne seront pas trop lourdes. Côté chaussures, le talon ne s’affaisse pas. Barbara Bui et Manish Arora proposent des sandales à lanières façon guerrière et Christian Louboutin est plus que jamais la star de tous les défilés. Suivre la mode ne sera pas de tout repos !
Nos grand-mères nous disaient déjà : il faut souffrir pour être belle. Et ça continue, encore et encore, la mode nous tuera toutes ! A bon entendeur..

Par Anne Corrons

Crédits photos : fashions-addict.com

 

 
   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données