Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco 
   

Recommander cet article à un ami - Imprimer cet article - Publier sur vos reseaux Partager l'info

|Culture|

13/07/2009 - Peindre des macarons à New York

La folie du macaron a traversé l’Atlantique: à New York, ces petites gourmandises parisiennes s’apprécient de plus en plus dans de nombreux quartiers, faisant concurrence désormais aux célèbres cupcakes. C’est dans un atelier de la ville, et non dans un café ou une pâtisserie traditionnelle, que Fashions-addict.com a découvert des macarons très particuliers…des macarons sur toile ! Carol Gillott peint des macarons du matin au soir, sous toutes leurs coutures. Le crayon a toujours été son fidèle compagnon tout au long de sa carrière, celui qui lui a ouvert les portes du monde de la mode et de la cuisine. D’abord créatrice de chaussures en Italie, puis styliste de mode au Moyen Orient, Carol a également réalisé des portraits pour une célèbre marque de champagne. Et, Paul Bocuse a été l’un de ses modèles. Voici donc l’illustration de son talent et de sa personnalité à travers dix mots …




Macarons :
En 2005, après un voyage à Paris, Carol Gillott a commencé à peindre des scènes de vie autour des cafés parisiens. Comme elle aimait dessiner des formes arrondies, elle a opté pour des tasses et des soucoupes. Et, les macarons sont alors venus naturellement rajouter de la couleur et de l’esprit à ses dessins. L’artiste s’est fait un point d’honneur à tester chacun de ses sujets, devenant ainsi addict aux macarons. Chacune de ses peintures raconte un moment de vie d’un macaron. Carol parle même de ses œuvres comme des amuse-bouches, des fragments d’ambiance parisienne.

Pâtisserie :
C’est un lieu privilégié pour Carol, source d’inspiration par excellence. Elle peut passer des heures chez Ladurée ou chez Carette, à sentir, regarder, dévisager un macaron. Curieuse et communicative, elle n’hésite jamais à discuter avec le chef pâtissier ou les vendeurs pour connaître le moindre secret de fabrication. Elle brandit alors son appareil photo pour capter tous les détails du sujet, puis repart arpenter les rues de Paris à la recherche d’une autre pâtisserie. Arnaud Delmontel et Arnaud Larhere font partie de ses dernières découvertes.

Paris :
Fan de la culture française, Carol Gillott vient deux ou trois fois par an à Paris. Elle y trouve toujours de nouvelles idées. “Paris est une source d’inspiration 24 heures sur 24”, nous confie-t-elle. Affairée à repérer le moindre détail gourmand de la ville, elle n’a rien d’une touriste. Dernièrement, elle a décidé de peindre des façades parisiennes. Elle les trouve pleines de vie, colorées, drôles et en total contraste avec les façades new yorkaises. Les devantures de magasins typiques, tels la boulangerie classique, le café des accoutumés et la librairie traditionnelle ne lui échappent plus.

Art :
Carol Gillott démontrait déjà ses talents d’artiste à cinq ans lorsqu’elle décorait les murs de sa chambre! L’art est partout chez elle et autour d’elle. Elle n’hésite pas à faire des esquisses dans le métro, prendre en photo des gens marchant dans les rues ou des vitrines gourmandes. Elle apprécie les paresseuses de notre Soledad Bravi nationale et les fameuses écritures de Ben Vautier. Henri Fantin-Latour, peintre et lithographe français et Wayne Thiebaud, artiste pop art américain connu pour ses œuvres autour des pâtisseries comptent aussi parmi ses artistes préférés.

Aquarelle :
C’est cette technique que Carol Gillott a choisi pour exprimer son talent. Elle prend d’abord ses sujets en photo, puis elle les dessine, et enfin, elle rajoute la couleur.

Couleur :
Le monde des macarons est tellement coloré que Carol Gillott ne sait plus où tourner sa tête lorsqu’elle est en visite à Paris. La couleur des macarons contraste avec le gris quotidien de l’extérieur, met du baume au cœur et c’est aussi ce qui fait leur charme. Dans son atelier, de l’autre côté de l’océan, elle essaie alors de restituer ces nuances. C’est chez Gérard Mulot qu’elle trouve les couleurs les plus éclatantes.

Saveurs :
“Le macaron est très sensoriel, il a un goût, une odeur, une forme, et un poids!” confie Carol Gillott. Comme chaque saveur est unique, l’artiste aimerait bien composer sa propre boîte de macarons parisiens: fruit de la passion chocolat au lait de Pierre Hermé, caramel à la fleur de sel de Ladurée, citron de Gérard Mulot, thé vert de Sadaharu Aoki, fraise yuzu de Lenôtre, caramel chocolat de La Maison du Chocolat et framboise de Carette. Carol est une admiratrice de Pierre Hermé qu’elle considère comme un véritable artiste. Elle est même tombée amoureuse de certaines de ses saveurs…

New York :
A 20 ans, Carol Gillott a débarqué à New York depuis sa ville natale Philadelphie, pour intégrer la célèbre école de mode, Parsons School of Design.
Elle pourrait facilement quitter la vie bruyante et bouillonnante new yorkaise pour rejoindre les cafés et pâtisseries parisiens. “Pourquoi ne pas m’installer six mois à Paris, pour le printemps été?” nous avoue l’artiste.

Mode :
Pour Carol, les rues parisiennes inspirent constamment le monde de la mode. “Les Français sont capables de prendre le style américain et de lui donné le ton nécessaire pour en faire une mode”, déclare-t-elle. L’artiste est toujours surprise par le look des parisiennes, alliant jeans et Converse, le week-end, pour une attitude chic. Elle est fascinée par les mille et une façons qu’ont les Françaises de porter une écharpe. Vanessa Bruno et Marc Jacobs s’inscrivent sur sa liste de créateurs coup de cœur.

Passion :
Passionnée par les macarons, Carol Gillott a décidé que même les animaux n’y résisteraient pas! Depuis quelque temps, elle a rajouté des chiens et des chats sur ses œuvres macarons. Aux Etats-Unis, certaines personnes la sollicitent pour faire peindre leur chien devant une façade Ladurée. Et pour aller jusqu’au bout de sa passion, Carol est en train d’écrire un livre avec de multiples illustrations, destiné aux amateurs de macarons à Paris mais aussi à tous ceux qui voudraient tout savoir sur ce petit biscuit rond. Il faudra encore attendre quelques mois pour l’avoir entre les mains. En attendant, admirez ses macarons…

INFOS PRATIQUES :
Contact : parisbreakfast@gmail.com

 

 

 
   

Envie d'un lait corps sans paraben? C'est le moment de découvrir le lait pour le corps bio avec Nivea.

Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données   Goodies