Notre Newsletter
Recherche sur le site
Beauté Santé Voiture au feminin Mode de Rue Histoire des Marques Jeunes Créateurs
 Accueil   News   Boutique   Défilés   High Tech   Lieux Tendances   Luxe   Mode   Voyages & Loisirs   Culture   Déco   Maison 
   

|HIstoireDesMarques|

11/07/2007 - Gaultier … L’Indomptable

Issu d’un milieu modeste, le jeune couturier voit le jour le 24 avril 1952 en banlieue parisienne, à Arcueil. Très jeune, il délaisse l’école pour se réfugier dans les jupons de sa grand-mère et s’essayer à la couture. C’est dans les vieilles malles de son aïeule qu’il découvre des trésors de tissus, de vieux corsets : une passion est née !
C’est tout naturellement qu’à l’âge de 18 ans, soutenu par ses parents, il tente sa chance et envoie son carnet de croquis aux ateliers Pierre Cardin. Le maître est séduit et lui demande de rejoindre son équipe : Jean-Paul Gaultier commence à toucher son rêve du bout des doigts ! Il développe alors un détail du coloris, un sens de la coupe qui fera de lui un créateur de renom !

S’en suit une foule de rencontres … il assiste entre autres Jacques Esterel, Jean Patou, Michel Gomez et Angelo Tarlazzi avant de revenir vers son premier employeur Pierre Cardin qui l’envoie à Manille pour dessiner et superviser les modèles destinés au marché des Etats-Unis
Mais c’est en 1976 sur les conseils de son pygmalion et ami Francis Ménuge, qu’il ose lancer sa propre griffe avec une première collection présentée au Palais de la Découverte : Perfecto en cuir noir porté sur un long tutu en tulle pour une allure motard rock très glam’ : le style Gaultier est né ! Mais les débuts sont difficiles. En 1978, une rencontre va lui permettre enfin de prendre de son envol : le japonais Kashiyama, pour qui il crée une collection qui fera fureur !

Les années 80 marquent l’avènement de JP.Gaultier. Travailleur forcené, visionnaire des tendances à venir … Il ose le mélange des genres, des couleurs, des formes pour délivrer un nouveau sens de la Mode, un style unique bien à lui !
A l’age de 30 ans, il s’impose sur la scène parisienne du luxe et devient incontournable !
En 1983 il lance la ligne « l’Homme Objet » et sa fameuse marinière. 1984 est l’année où il fait sensation avec la première jupe pour homme, la mode unisexe et les robes aux seins coniques (collection Barbès).
En 1985/86 : Naissance des costumes de « Défilés » pour la chorégraphe Régine Chopinot.
Toujours en recherche, il s’amuse au fil du temps à être en contre-pied en proposant une Mode détournée, réinterprétée, emprunt de symboles et de références du passé pour une mise au goût du jour irréprochable ! Il permet aux hommes de vivre une Mode plus libre et aux femmes de se sentir en phase avec elles-mêmes !
Rien ne semble arrêter la déferlante Gaultier … Ce touche-à-tout nous propose sans cesse des innovations toujours plus surprenantes.
En 1990 il crée les costumes de Madonna pour sa tournée du « Blond Ambition Tour » ce qui lui apporte une exposition mondiale.
1993 : Hommage à la communauté juive avec la collection des « Rabbins chics ».
C’est tout naturellement qu’il sort en 1993 son premier parfum « Jean Paul Gaultier » : une fragrance pour femmes aux senteurs subtilement fruitée : le succès ne se fait pas attendre ! En 10 ans il donne naissance à deux autres parfums (dont « le Mâle » en 1995) et en 2003 ose l’inédit avec sa ligne de maquillage pour hommes « Tout Beau, Tout Propre » !
En 1994 : Ligne « Percings et Tatouages ». La même année il entre dans le monde du cinema en créant les costumes de Victoria Abril dans le film d’Almodovar « Kika ».
En 1997 il est le costumier du film « Le Cinquième Elément » de Luc Besson, et se lance dans la Haute Couture en s’associant avec Hermès.

Côté prêt-à-porter, l’expansion est tout autant fulgurante : en 1988 née la ligne « Junior Gaultier » qui deviendra « JPG by Gaultier ». Il crée l’enseigne « Gaultier Jeans » en 1992, puis « Jean-Paul Gaultier Fourrures » en 1998, et enfin la ligne unisexe « Gaultier2 » en 2006.

Explorant sans relâche de nouveaux univers : bijoux électroniques, meubles mobiles…
Ce maître de l’aiguille arrive à surprendre encore et encore ! Merci Monsieur Gaultier !
Par Rachel Bornais
Crédits photo Portrait : Jean-Baptiste Mondino
Crédits photo Défilés : P. Stable

   

PUBLICITE




Suivez nous sur les réseaux sociaux


Recevez notre newsletter gratuite dans votre boite mail
Abonnez-vous


Pour suivre les rubriques : Beauté/Santé
Voiture - Mode de Rue - Histoire des Marques - Jeunes Créateurs abonnez-vous au Flux Rss >>

Pour suivre les rubriques : News - Défilés - Boutique - High-Tech - Lieux tendance - Luxe - Mode - Voyage & Loisirs - Culture - Déco : abonnez-vous au Flux Rss >>




 Qui sommes-nous ?   Contactez-nous   Plan du site   Partenaires   Publicité   CGV   Mentions Légales   Protection des données