Mode

Publié le 27/12/2018
Au-delà du phénomène de mode, la sneaker, une chaussure à part entière
Pour le printemps été 2019, la Fédération Française de la chaussure, qui regroupe environ 200 marques soit plus de 120 entreprises du secteur de la chaussure répartis sur le territoire national, sort de ses sentiers bien balisés et s'intéresse de près au phénomène de la sneaker qui s'installe durablement dans nos vestiaires.

Regard sur quelques tendances fortes

Ce qui fut un temps un simple phénomène de mode concernant que les "branchés" a dépassé ce statut pour devenir bien plus qu'une tendance mais un style de vie, une chaussure du quotidien. Selon les chiffres* de la Fédération française de la chaussure, les consommateurs accordent une partie de plus en plus grande à la sneaker plutôt qu’à la chaussure classique. Premiers à céder au phénomène, les hommes qui consacrent aujourd’hui près de la moitié de leur budget à la sneaker. Les femmes restent elles fidèles à la chaussure classique (escarpins, ballerines, stilletto …), elles y consacrent encore 68% de leur budget.

Photo en haut : MI/MAI – Joe (mint / pink / yellow / blue) - Prix : 189 €

Sur ce segment de la chaussure très porteur des marques françaises prennent le pouvoir et font les tendances. Face aux géants de la chaussure de sport que sont Nike, Puma, adidas ou Reebok, de jeunes marques s'imposent proposant de belles alternatives mêlant savoir-faire et créativité.
Pour l’été 2019, les créateurs français s’ouvrent à toutes les fantaisies. La tendance est aux pièces fortes, assumées et qui font le look. Une philosophie que l’on retrouve dans l’usage des imprimés et des motifs décalés à l’image des modèles inspirés safari de Canal Saint Martin ou effet python chez Paraboot. Tigrée, animale ou végétale, la sneaker affiche haut ses couleurs. Dans la même veine, les modèles signés Gep et leur nuance camouflage, reflètent la même idée : proposer toujours plus de personnalité. Avec la sneaker on personnalise chaque pièce de la chaussure. De la languette aux lacets en passant par le talon ou la semelle, tout est bon pour innover et faire valoir un esprit créatif tout en revisitant les classiques.  Côté couleur cet été la sneaker suivra deux tendances : incontournable le pastel et ses nuances nude, mais aussi des couleurs éclatantes. Autre tendance forte le mélange des matières qui concerne aussi bien les jeunes créateurs que les marques de luxe comme JM Weston. Le style intemporel n'est pas en reste avec des modèles qui se rapprochent des baskets classiques blanches notamment chez Kleman, Kost ou National Standard.



J.M. WESTON – La Basket (navy)
Prix : 450 €

 

Deux marques en devenir

Si ce marché est très porteur toutes les jeunes marques qui naissent ne vont pas croiser le succès, malheureusement. Parmi celles à suivre nous avons retenu Caval et La Manufacture Degorce. Caval est née de l'association de 3 ex-HEC : Achille Gazagnes, Simon De Swarte et Benoit Habfast. Leur concept est de proposer des baskets déparaillées. Ils imaginent 2 modèles aux lignes asymétriques et jeux de couleurs se répondant d’un pied
à l’autre. Après un succès sur le web ils réussissent à convaincre grands magasins et multimarques à l’image du Printemps Haussmann, l’Exception
et La Garçonnière. Pour Degorce c'est une toute autre histoire. Entreprise du Patrimoine Vivant, la Manufacture Degorce a été fondée en 1935 autour d’artisans charentais, et rachetée en 2017 par Emilie et Edgar Dutreil. Après le lancement d’un modèle de charentaise pop l’hiver dernier,
la Manufacture se met à la basket et relance l’un de ses modèles phares dans les années 60 : la Twist. Une sneaker proposée dans des coloris pop et flashy, en feutre de laine avec doublure et semelle intérieure en coton, l’ensemble fabriqué à Angoulême par les artisans de la Manufacture. Du Made in France comme on aime défendre. 



CAVAL – Purple Cloud / Ginger Lagoon / Pink Night
Prix : 150 €




MANUFACTURE DEGORCE – Twist (Blue Lagoon / Hollywood / Green)
Prix : 69 €


Pas de doute en 2019 la sneaker sera plus que jamais la chaussure tendance et le moyen de promouvoir les entreprises françaises qui ne manquent pas de talents et d'imagination dans le domaine de la chaussure, comme cela a toujours été le cas. 

*Source Fédération Française de la chaussure, 2017
 

Par Fashions-addict.com

Publicité