Brasserie Rosie, la tradition a du bon

LieuxTendance | Publié le 09/03/2020 09:01:51
Les brasseries de tradition française retrouvent depuis quelques mois leurs lettres de noblesse. Un peu partout en France, grâce à une nouvelle génération de restaurateurs, ces établissements emblématiques de notre gastronomie séduisent de nouvelles générations. A Paris la Brasserie Rosie est devenue en quelques mois l'adresse référence de ce renouveau. Fashions-addict.com s'est rendue sur place pour tester cette brasserie située à quelques pas de la Place de la Bastille.

Le renouveau d'une cuisine

Le monde de la restauration fonctionne par cycles en suivant des tendances fortes afin de répondre aux demandes d'une clientèle toujours plus cosmopolites et attentives aux valeurs des établissements. En France la gastronomie est une passion. L'offre de restauration est probablement la plus riche au monde et sa variété est une aubaine pour les consommateurs. A côté des restaurants de luxe ou gastronomiques, des restaurants du monde, des fast food, on trouve aujourd'hui des établissements qui revisitent la traditionnelle brasserie. Un style de restaurant qui retrouve un public après des années sans grand succès. Un renouveau que l'on doit à quelques passionnés qui ont décidé de remettre au goût du jour des plats emblématiques de la gastronomie française. Parmi ces passionnés on retrouve Juliette Cerdan (30 ans) et Kevin Caradeuc (26 ans), deux amis et inséparables collègues, qui ont inaugurés il y a quelques mois la Brasserie Rosie. Une nouvelle adresse qui connait un vrai succès. Ces anciens du groupe Big Mamma ont eu l'idée de revaloriser des plats et des ingrédients passés de mode. La Brasserie était le style de restaurant idéal pour relancer ces recettes traditionnelles. Pour cela ils ont sélectionné plus de 130 producteurs français de qualité respectant de vraies valeurs. Pour animer tout cela en coulisses on trouve une équipe d'experts qui ont fait leurs preuves. Le jeune chef de cuisine Eloi Spinnler (25 ans), formé chez Ducasse, fait partie de la nouvelle génération résolument décidée à travailler des produits de saison. Autour de lui une brigade de plus de 15 cuisiniers avec : un charcutier, Lilian Bard, formé à la Maison Vérot et un chef pâtissier, Yohan David qui propose les grands classiques français.

Brasserie Rosie à Paris  Brasserie Rosie à Paris
Crédits photos : fashions-addict.com
On vous recommande également ces articles :
On a testé le brunch de la Cantine Sauvage
Special Sneakers Homme : nos 8 coups de cœur
Des pâtisseries vegan signées Pierre Hermé à La Maison du Chocolat

Esprit vintage mais pas ringard

Si l'esprit brasserie est dans l'asssiette il se doit d'être aussi dans l'ambiance et la décoration. En entrant chez Rosie on est tout de suite plongé dans une ambiance chaleureuse et typiquement vintage bien que le lieu ait été rénové il y a peu. Situé derrière Bastille, rue du Faubourg Saint-Antoine, le lieu se devait de respecter une certaine tradition historique de l’artisanat à Paris, pour cela la décoration a été confiée à John Whelan.un anglais féru d’histoire et de brasserie (qui a décoré le Bouillon Julien et la Brasserie Floderer à Paris X, la Brasserie Excelsior à Nancy…).
La Brasserie Rosie se dévoile dès l'entrée dans un showroom lumineux où l'on vous accueille avec un sourire. On remarque l'imposant bar en bois sur lequel est posé un comptoir en marbre rose, en face des alcoves avec banquettes où pour une fois à Paris les clients ont de l'espace pour un repas en toute tranquilité. Plus loin une autre salle avec une ambiance différente style atelier, où 45 lustres en réparation sont suspendus, où des éléments en stuc sont exposés au-dessus des banquettes. A l’étage, les "appartements" reprenant l'ambiance "chez mamie", papier peint avec des fleurs aux murs, meubles chinés, photos de famille, des petits salons d'un autre temps où l'on est isolé pour un repas en famille, entre amis ou entre collègues. Ainsi vouspouvez découvrir un lieu différent à chacune de vos visites.
 

Dans les assiettes ?

Comme évoqué plus haut l'idée du lieu est de proposer des plats traditionnels tombés en désuétude face à une gastronomie un peu élitiste. Des plats qui ont aussi l'avantage d'afficher des prix accessibles. ici vous pouvez vous permettre un repas avec entrée, plat, dessert à moins de 20 euros. ici tout est fait maison et les ingrédients sont sourcés au mieux. La carte change au moins une fois par mois afin de suivre les saisons et les cycles de la nature. Cette cuisine de la brasserie va piocher dans l’héritage d’Escoffier (le créateur de la gastronomie française) pour y dénicher des trésors afin de les adapter aux attentes du moment. Esprit cantine et saveurs d'enfance vous sautent aux yeux à la lecture de la carte avant de ravir vos narines et papilles. On ne saurait trop vous recommander la charcuterie maison, on opte volontiers pour le pâté en croûte ou le foie gras. Les amoureux de la mer se dirigeront vers les bulots et aïoli ou encore les crevettes et leur sauce verte. On n'oublie pas l'incontournable œuf dur et sa mayo qui ne manque pas de peps. 
Les plats principaux ont tous un air nostalgique qui donne envie de redécouverte. Saucisse purée, magret de canard, blanquette de veau feuilletée, pêche du jour, une dizaine de plats qui sentent bon la tradition. On opte pour des coquillettes jambon truffe. C'est parfumé à souhait avec cette truffe mélano généreuse, ce comté 24 mois, qui subliment ce plat copieux qui est tellement régressif (même si chez maman on ne mettait pas de truffe) ... Du coté des desserts les gourmands auront bien du mal à faire un choix entre la crème caramel, le baba au rhum, la tarte au citron meringuée, le moelleux au chocolat (pour deux mais on pourrait le déguster à 4). Finalement on choisit le Saint-Honoré car c'est la spécialité du chef pâtissier. Un chou croquant comme on aime, une crème légère et fondante, voilà un Saint-Honoré qui mérite le détour.
La brasserie Rosie est une belle adresse où il est facile de se faire plaisir à moindre coût. On recommande vivement !

Brasserie Rosie - Pâté en croûte Brasserie Rosie - Les coquillettes au jambon Brasserie Rosie - Saint-Honoré
Crédits photos : fashions-addict.com

 On y va car on aime : la déco, l'ambiance, les plats iconiques, le rapport qualité/prix 

Infos pratiques :
Brasserie Rose - 53 rue du faubourg Saint-Antoine - Paris 11e
Tél : 07 49 19 19 62
Ouvert : 7 jours sur 7
Du lundi au vendredi : midi 12:15/14:30 - soir 19:15/22:45
Du samedi au dimanche : midi 12:15/15:00 - soir 19:15/23:00
Quelques exemples de prix :
Pâté en croute : 8 euros
Coquillette jambon truffe : 18 euros
Saint-Honoré : 8,50 euros

 
Par Fashions-addict.com
Publicité