Defiles

Publié le 27/02/2008
Christian Lacroix, toujours aussi éblouissant
Chez Christian Lacroix, l'humeur est joyeuse et les petites jupes en velours dévoré "vitrail", les robes courtes à dos bénitier invitent à danser comme en témoigne des notes de musique brodées.
Des robes "étui", presque rectangulaires sur le devant, avec un col loin du cou, et juste pincées par un gros flot dans le dos, dessinent une silhouette d'une ampleur nouvelle. Elles se déclinent en laine et soie noire, de manière plus inattendue en fourrure verte, en satin imprimé d'un damier multicolore.
De courtes robes noires s'ornent de plastrons spectaculaires brodés de crin comme des mèches rasta et de bakélite et surprennent avec leurs manches-gants frangées de plumes noires. Les manteaux, souvent à taille basse, peuvent se faire précieux, comme ce modèle en cuir vieil or brodé.

Pour lutter contre les frimas, on se glissera plutôt dans un manteau en lainage enduit de manière à simuler une peau d'éléphant, la tête coiffée d'une énorme capuche frangée de laine et de plumes noires.


















Publicité