Disparition du célèbre bottier Raymond Massaro

News
Publié le 08/04/2019
Il était de ces personnages qui font l'histoire de la mode. Le célèbre bottier Raymond Massaro est décédé. Une personnalité unique du monde de la chaussure qui aura marqué l'histoire de son métier. Un homme passionné et passionnant que nous avions pu rencontrer en 2007 à l'occasion d'une interview qu'il nous avait accordé afin de présenter sa maison et son travail.

Une adresse culte

Raymond Massaro, Maître d’Art Bottier, était Président de la Chambre Syndicale Nationale des Bottiers. Il a également été Président de la Chambre Syndicale Nationale des Podo-Orthésistes, vice-président du conseil national du cuir. Ses obsèques auront lieu le Jeudi 11 avril à 10H30 à l’Eglise Notre Dame de Lorette.
Après Karl Lagerfeld c'est une autre grande figre de la mode parisienne qui s'en va. Bien moins connu que le créateur allemand, Raymond Massaro était de ces hommes de l'ombre sans qui l'élégance ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui. Cette passion pour c emétier de bottier lui venait de son père qui avait ouvert en 1894 un atelier au 2 rue de la Paix à Paris. L’apprenti, titulaire à 18 ans du CAP chaussures femme Louis XV, a fait de ce lieu une adresse de référence, indissociable du luxe « à la française ». Sa rencontre avec Gabrielle Chanel a été déterminante pour sa carrière. De nombreuses collaborations se sont succédées dont celles avec Karl Lagerfeld qui disait simplement, un dessin à la main : « Monsieur Massaro, faîtes pour le mieux… ». Deux chaussures devenues célèbres ont joué un rôle décisif dans sa carrière. Pour réaliser « la sandale de 1957, Mademoiselle Chanel n’avait donné qu’un seul impératif : beige et noir, les couleurs symboliques de la maison ». Raymond Massaro eut l’idée, avec son père Lazare et son oncle Donat, d’associer bout original, coupe asymétrique et élastique en remplacement de la boucle arrière. Sa première chaussure ? Une cycliste - qu’il avait fabriquée pour lui-même. Il l’adapta avec « un simple élastique cousu sur cuir souple. Un talon réduit à son minimum… ». La ballerine, portée par Brigitte Bardot en 1956, devint un produit culte parmi les plus exportés dans le monde. Au fil des années il a collabpré avec les plus grands noms de la mode, tout en proposant du sur-mesure à une fidèle clientèle. En 2007, faute d’héritier bottier, il vend la maison à Chanel. En 2014 la Maison Massaro a fêté ses 120 ans. 

On vous recommande la lecture de notre interview de Raymond Massaro : Massaro : bottier d'exception

Par fashions-addict.com
Publicité