Defiles

Publié le 19/01/2017
Fashion Week Paris Mode Homme Hiver 2017 : Balenciaga, Icosae, Lucien Pillat-Finet
Depuis ce mercredi 18 janvier Paris accueille les défilés de la Mode Homme pour l'automne hiver 2017/2018. L'hiver étant bien là à l'extérieur il n'est pas compliqué de se projeter en découvrant les collections qui sont présentées sur les podiums, cela a parfois du bon d'être en phase.

Au programme de cette première journée Lucien Pellat Finet, Balenciaga, Icosae, Lemaire, Y/project, Walter Van Beirendonck, Valentino, OAMC, et pour finir Haider Ackermann. Chez Balenciaga la deuxième collection homme signée Demna Gvasalia était l'un des moments plus plus attendus. Le créateur géorgien se joue pour l'occasion du logo de la maison Kering (propriétaire de Balenciaga) et offre à celui de la griffe un relooking en vagues à l'américaine. Pas de doute le couturier veut bousculer les codes. Sur le podium on découvre des hoodies, des vestes, des parkas, des costumes, dans des coupes modernes et ambitieuses qui protègent le corps.

Cette première journée aura été également marquée par les débuts sur les podiusm parisiens de la marque Icosae. Peu connue du grand public cette griffe a été créée en 2014 par deux frères : Valentin et Florentin Glemarec. Anciesn élèves des Beaux-Arts à l'Ecole du Louvre, imaginent une mode inspirée par leur grand-père, tailleur en Grande-Bretagne.

ICOSAE




 

Cette collection suit le fil conducteur de la collection précédente pour l'été 2017 proposant un homme Icosae, plus fort, plus net mais délicat et sensible. La nouvelle collection Automne / Hiver 17 explore les liens familiaux, un lien plus fort que tout autre, mais plein de conflits.
S'inspirant de la royauté anglaise et des tribus africaines ou même de leur propre expérience de fraternité, les créateurs explorent la famille, les jeux de puissance et l'affiliation. Le détail emblématique de la saison, le manchon de coupe et de virage, est sur chaque pièce de la collection: manteaux, vestes sur mesure et même des vêtements de rue. Des uniformes stricts ont inspiré la silhouette de la saison avec un mouvement subtil dans les compositions de tissus: cachemire luxueux, tweed en métal liquide et laine imprimée.

 

LUCIEN PILLAT-FINET

Chez lucien pellat-finet on illustre la phrase de Jean Cocteau "Le mauvais goût d'aujourd'hui est le bon goût de demain". C'est Place des Victoires que le créateur nous propose de découvrir cette nouvelle collection qui fait la part belle aux couleurs avec un trio de bleu, des accents rouge, curcumin, rose et verts profonds. A travers la collection, les motifs phares de la marque, le crâne et la feuille de chanvre apparaissent comme des leitmotiv dans un vestiaire qui flirte entre athleisure et refuge ouaté, luxe pour soi et durable. Une allure décomplexé un brin nonchalante. Ici homme et femme se côtoient. On aime les matières telles que le cachemire , l'alpaga, laine et velours. Un très beau travail et une totale réussite pour ce premier défilé, il était temps à 71 ans.

 

Par Fashions-addict.com
Publicité