Voiture

Publié le
23/02/2015
Fiat 500x, le crossover selon Fiat
Le constructeur italien Fiat serait-il en passe de devenir mono-produit ? C’est le sentiment que l’on a si l’on regarde les dernières productions de la marque italienne qui s’articule presque toutes autour de la Fiat 500. Certes la citadine de Fiat connait un succès sans précédent un peu partout dans le monde mais faut-il pour autant imaginer toute une gamme uniquement sur cette source d’inspiration. Seules les ventes nous diront si ce pari osé avait sa raison d’être.
Après la 500, la 500 cabriolet, la 500L, la 500L trekking, la 500L living, Fiat nous a permis d’essayer début février la 500x qui se décline en deux versions, l’une au « look urbain », l’autre au « look off-road ». Le rôle de la 500x sera d’occuper le segment des crossover dont était absent Fiat jusqu’alors.

Un segment automobile incontournable pour les marques

Les crossover c’est en 2014 plus de 200 000 ventes avec un leader qu’est le Captur de Renault. Sur ce segment on trouve également l’Opel Mokka, ou bien encore l’Ecosport de Ford et le 2008 de Peugeot. Des SUV urbains de petites tailles qui séduisent les hommes (58% des acheteurs) mais aussi les femmes (42% des acheteurs), qui apprécient la position de conduite de ces véhicules mais aussi leur design et leur agilité. La Fiat 500x répond au mieux à toutes ses attentes et devrait elle aussi prendre sa part du gâteau que représente ce segment en plein essor.

 

La 500x, un crossover comme les autres ?

Non. Car ce modèle s’appuie sur un riche passé. Celui de la 500. Forcément son style a fait ses preuves et on ne peut qu’être séduit par ses lignes. Telle une 500 dopé à la testostérone le crossover 500x reprend les gênes de la légende : les phares ronds, la calandre avant, la moustache, le cerclage des feux chromés, la petite vitre à l’arrière et la position caractéristique de la plaque d’immatriculation. Des détails qui font toute la différence. Un style qui séduira les fans de la 500. Comme avec la Fiat 500L les puristes verront certainement un peu rouge. Mais cette fois-ci il faut être de bonne foi et avouer que Fiat a bien fait les choses. S’appuyant sur les codes de la 500, le crossover ne choque pas. Il a juste « exagéré » les lignes fortes de la 500. Un agrandissement réussi. Ce qui nous fait penser que ce modèle devrait connaitre rapidement un beau succès d’autant que la campagne publicitaire qui s’annonce devrait marquer les esprits. D’ailleurs Fiat est optimiste Fiat puisque la marque a décidé de commercialiser la 500X dans plus de 100 pays à travers le monde, dont les Etats-Unis, où l’ensemble de la gamme 500 connaît un succès grandissant devenant même le premier marché de la 500 avec 40 000 ventes en 2014.

Un concept qui se décline en deux versions

La 500x est commercialisé en deux versions pour être à la fois chic et baroudeuse de la 500. Un modèle « urbain » en deux roues motrices et une version « off-road » en quatre roues motrices offrant plus de possibilité et une allure plus haut de gamme. Long de 4,25 m (4,27 m pour les versions Cross et Cross +), pour une largeur de 1,80 m et une hauteur de 1,60 m (1,62 m pour les versions 4 roues motrices), le nouveau crossover de Fiat ne manque pas d’atouts.
A l’intérieur on découvre 5 vraies places, un grand coffre (on aime le plancher qui s’enlève pour plus de volume si besoin), du confort et une ambiance relaxante. Toutefois un bémol sur les matériaux utilisés. Les plastiques et les mousses déçoivent et on s’interroge légitiment sur leur durabilité.On aurait apprécié même sur les premiers prix de la gamme que le réglage des sièges soit électronique alors que par ailleurs ce crossover offre de nombreuses options de confort notamment deux ports USB. Une petite incohérence. On apprécie la poignet au plafond du côté passager, un accessoire bien utile et qui se fait de plus en plus rare dans les véhicules actuels. Les commandes pour la conduite sont faciles d’accès et le design reprend les codes de la 500 avec ses rondeurs et ses lignes joueuses. Les rangements ne manquent pas même si les volumes proposés restent menus. On aime le grand écran multifonction, placé au centre de la planche de bord et à la même hauteur que les compteurs pour une meilleure visibilité.

 

Une conduite agréable surtout sur les versions haut de gamme

Au volant de la Fiat 500X on se sent rapidement à son aise. Ce modèle est facile à appréhender et n’offre pas de grandes surprises. Le démarrage sans clé via un bouton sur la colonne de direction est un vrai plus). Elle est agréable à vivre et à utiliser. La boite de vitesse est facile. On se sent en sécurité : ABS, ESP, avertisseur de franchissement de ligne ou de présence dans l’angle mort, rassure le conducteur. La direction est précise. Sur les premières versions de la gamme on devine un moteur de 110 ch un peu juste mais suffisant pour les zones urbaines. Si le budget le permet on conseille vivement des versions plus haut de gamme mais plus chères. On regrette aussi de ne pas avoir un kit de fermeture/ouverture des rétroviseurs au moment de verrouiller/déverrouiller la voiture, sur ce genre de voiture c’est indispensable.

En résumé les accros de la Fiat 500 opteront pour le modèle « urbain » plus traditionnel, ceux qui sont ouvert d’esprit et amateurs de plus de sensations iront vers les versions Cross et Cross+. Fiat semble avoir réussi son pari en prenant position sur ce segment des crossover.

Infos pratiques :
Exemple de prix :
Fiat 500x essence 1.6 110 ch – Prix : 15 990 €
Fiat 500x Lounge diesel 1.6 Multijet 120 ch – Prix : 24 890 €
Fiat 500x Cross+ diesel 2.0 MultiJet 140 ch 4x4 AT9 – Prix : 30 290 €

Par L.L