HIstoireDesMarques

Publié le
07/05/2008
Guerlain : parfumeur !
Guerlain, un nom qui sonne à l’oreille des femmes comme un doux plaisir, une sensation exquise. Aucune femme ne vous dira le contraire, Guerlain c’est LE parfum. Une marque incontournable dans la parfumerie, sans doute la plus réputée. Tellement célèbre aux quatre coins du monde qu’on connaît finalement très mal l’histoire de cette marque dont le nom est devenu synonyme de parfums. Une marque qui a pourtant une histoire longue de déjà 180 ans. Mais savez-vous quel est le prénom de Guerlain ?L’histoire de la marque remonte à 1828 lorsque Pierre-François-Pascal Guerlain ouvre sa première maison de parfumerie à l’enseigne « Parfumeur Vinaigrier » dans la Rue de Rivoli, au rez-de-chaussée de l’Hôtel Meurisse. Guerlain avait délaissé depuis quelques années sa ville d’Abbeville où était situé l’atelier de potiers d’étains familial pour se lancer dans des études de chimie complétée par des études de savonnerie en Angleterre.

Déjà à l’époque la Rue de Rivoli revêtait ce caractère grandiose qu’on lui connaît aujourd’hui. La boutique de Pierre-François-Pascal Guerlain devint le rendez-vous incontournable du tout Paris. Les fameux parfums anglais puis les créations du jeune parfumeur-vinaigrier deviennent des valeurs sûres pour le beau monde parisien. La réputation du jeune homme est faite, on lui demande même de personnaliser ces créations, pour une seule jolie femme ou pour une soirée. Honoré de Balzac se fait composer une eau de toilette avant d’écrire « César Birotteau ». A cette époque, une lettre hebdomadaire, « La Mode » faisait fureur auprès de l’aristocratie parisienne et constituait le manuel des tendances à suivre. C’est par cette lettre que le 15 février 1844 Guerlain annonce l’ouverture de son deuxième magasin, au 11 rue de la Paix, une rue qui affirmait tout juste son image de luxe. Dès 1853, Guerlain est le parfumeur de toutes les cours d’Europe, notamment il est le fournisseur officiel de l’Impératrice Eugénie. Les succès se multiplient au fil des années : « Jicky », « Arpès l’Ondée », « L’heure bleue » autant de noms de parfums dont le succès est retentissant. Cette réussite pousse les héritiers de Pierre-François-Pascal Guerlain à ouvrir une autre boutique. Leur ambition les emmène vers l’Ouest de Paris, sur ces Champs-Elysées où le fondateur de la dynastie avait bâti sa première usine et qui deviennent le quartier du futur.

La savonnerie était située près de l’Arc de Triomphe, au début de l’avenue Victor Hugo. C’est en 1914 que s’ouvrit la boutique au 68 avenue des Champs-Elysées, une adresse toujours d’actualité. Pour célébrer cette ouverture, Jacques Guerlain offre aux Parisiennes le « parfum des Champs-Elysées » dans son superbe flacon Tortue.
Le 68 avenue des Champs-Elysées n’est pas seulement une boutique c’est un immeuble construit pour Guerlain par l’architecte Méwès à qui l’on doit également l’édfication de l’Hôtel Ritz, place Vendôme. L’hôtel particulier de Guerlain, considéré comme l’un des fleurons du parc immobilier parisien, abritait à l’époque au rez-de-chaussée la boutique telle qu’elle est actuellement, les étages étaient réservés aux appartements familiaux. Quelques années plus tard, ces appartements devinrent des bureaux et le 68 Champs-Elysées, l’adresse officielle de la société Guerlain.

En 1939 Guerlain innove et inaugure le premier Institut de Beauté au monde au premier étage.
Grand arbitre de la beauté parisienne, ce lieu magnifiquement décoré par les plus grands artistes de l’époque, devint très vite l’endroit pour se faire choyer, oublier la grisaille de la vie quotidienne, une étape suprême dans la quête du bonheur civilisé.