Interview Shirley Garrier de The Social Food

News | Publié le 09/05/2016 15:59:27
Votre magazine vous présente cette semaine une jeune femme pétillante de 25 ans que nous avons rencontré par hasard lors d’un événement réservé à la presse. Grâce au nouvelle technologie à un smartphone nous avons pu improviser une interview de Shirley Garrier cette jeune passionnée de cuisine qui nous a complètement séduit avec ses préparations culinaires qu'il nous a été possible de "tester" lors de cet événement. Ayant fait l’école de la chambre syndicale de la couture de Paris, son chemin était tout tracé pour devenir la prochaine styliste en vogue.
Mais voilà rien n'est jamais écrit à l'avance et Shirley a saisi l'opportunité de participer à Masterchef le célèbre concours de cuisine amateur de TF1. A partir de là sa vie a totalement changé mais c'est elle qui nous raconte tout ça dans l'interview à découvrir ci-dessous ....

" Je suis admirative des femmes chefs "

Shirley pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Et pourquoi la cuisine ?
J’ai 25 ans et j’ai toujours été passionné de cuisine, complètement autodidacte j’ai appris les rudiments de la cuisine grâce à ma mère et ma grand-mère qui passent la plus grande partie de leur temps libre aux fourneaux, je suis très influencée par mes origines, en étant vietnamienne c’est une cuisine assez fraiche avec beaucoup d'herbes aromatiques. Aujourd’hui je cuisine pour l'agence Best seller à l'occasion de cette présentation presse. je propose des produits frais et surtout de saison. (on confirme c’était très bon)

Que vous a apporté votre parcours dans l'émission Masterchef ?

Il y a deux ans je me suis présentée à l’émission de cuisine de TF1 et j’étais arrivée 5eme j'ai fait l’émission pour ma mère qui m’avait inscrite sans que je le sache d’ailleurs. Quand l’équipe de production m’a contacté pour m’informer que ma candidature était retenue, j’étais complètement ébahie, je leur ai même signifié que je n’avais déposé aucune candidature et c’est là que j’ai su que c’était ma mère qui m’avait inscrite à mon insu. J'ai fait l'émission sans pression un peu comme si je jouais au loto en me disant "on verra bien", ça m’a plu, je me suis prise au jeu et vu que j'aime la compétition c’était vraiment prenant et intéressant.

Shirley Garrier de The Social Food
On vous recommande également ces articles :
Et Bënnie créa le fast-food 100% bio et éco-responsable
Mallory et Adrien candidats de Top Chef s'installent sur une péniche
Laho le rooftop parisien à Gare de Lyon
On a testé le brunch de la Cantine Sauvage



Etiez-vous cuisinière avant l’émission ?
Je n’étais pas du tout cuisinière, quand j’ai participé à Masterchef j’avais 22 ans je venais de quitter mon école de stylisme, d’ailleurs j’étais une vraie passionnée de mode je peux même dire une vraie fashion addict.

Et maintenant ?
Je travaille avec mon compagnon Mathieu, cela fait dix ans que nous sommes ensemble. Lui est barman aux Bains douches, il prépare les cocktails. Avec son savoir-faire et le mien nous pouvons proposer aux cliens des mets et des boissons réalisés par nous sur place.

Qu'est-ce qui vous motive Sherley ?
Ce qui me motive c’est partir (voyager) pour mon inspiration personnelle, dès que nous avons le temps avec Mathieu nous nous octroyons un petit détour pour voir, sentir ce que les autres font dans d’autres sphères, c'est toujours très enrichissant.

Sherley et la mode ?
Sherley et la mode ? excusez-moi mais ça c’est grave pour moi, j’étais vraiment passionnée de mode et ça tournait à l’obsession mais depuis que j’ai commencé la cuisine, je ne suis plus du tout accro comme avant parce que en cuisine il faut s'habiller de façon pratique et surtout il faut être très confortable dans ses vêtements et manque de bol on se tache très rapidement.

Qui admirez-vous dans le monde de la cuisine ?
J’admire énormément les femmes chefs parce que c’est très dur la cuisine, et c’est pour ça que je ne souhaite pas créer un restaurant, mais j’admire énormément Adeline Grattard qui a un super restaurant rue Saint-Honoré à Paris qui s’appelle le Yam’Tcha avec qui je vais collaborer le mois prochain pour des événements autour du thé, parce que son mari Chi Wah est maître de thé sinon j'admire Amandine Chaignot qui m’inspire énormément. Ces femmes sont hyper fortes, créatives et féminines et c’est bien qu’il en est dans le monde de la cuisine.

Shirley Garrier de The Social Food - plat

 

Sherley dans 10 ans ?
Moi dans 10 ans je ne serais plus à Paris même si j’adore cette ville. C’est super de vivre à Paris et de cuisiner pour les parisiens, je trouve que les parisiens ont beaucoup de style et beaucoup de gout c’est très agréable de travailler pour eux, mais c’est vrai dans 10 ans je vais peut-être me calmer je me vois dans une île. Pourquoi pas retourner en Asie là où vit ma famille ? A voir.
 

Retrouvez les infos sur le premier livre The Social Food dans notre sélection pour les fêtes de fin d'année

Propos recueillis par Marie-Joe Kenfack
Publicité