Interview du jeune créateur de mode Benjamin Benmoyal

JeunesCreateurs | Publié le 07/10/2019 10:02:17
Lauréat de la 3 ème année des bourses LVMH Grand Prix à l'école Central Saint Martins de Londres, le jeune créateur français Benjamin Benmoyal présentait au salon Première Classe de Paris sa première collection. L'occasion de le rencontrer et de lui poser quelques questions. Benjamin a passé son année de stage à étudier de nouvelles méthodes pour les tissus durables et a collaboré avec Eve Corrigan, PDG et directrice artistique de la société textile française Malhia Kent, pour créer 20 nouveaux tissus durables pour sa dernière collection.

Le renouveau du tweed ...

Benjamin Benmoyal

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je viens de finir un cycle à la Saint Martin's School à Londres où j'ai étudié pendant 6 ans et je présente ma collection de fin d'étude, je retravaille les tissus et je fabrique mes propres tissus dont le tweed et là je viens de lancer ma marque j'espère qu'elle va marcher.

Qu'est-ce qui vous a donné l'envie de vous lancer dans la mode ?
Honnêtement ?  Je ne sais pas à quel moment c'est arrivé cette envie,  mais assez tard vers 22 / 23 ans parce que je voulais faire soit de l'art soit du design et je trouvais que la mode pouvait combiner le côté business et en même temps le côté créatif donc c'était un bon compromis pour moi.

Pourquoi le tweed ?
Le tweed a une connotation très mamie et même assez vieillot on le connaît beaucoup par l'une des maisons les plus connues au monde, je voulais vraiment travailler le tweed d'une façon plus brillante et dans une forme éco responsable, justement parce que quand on tisse on a le contrôle sur 100% des fils et je sais exactement quel fil vient d'où et comment les utiliser et c'est génial de pouvoir construire et fabriquer un tissu en partant de zéro.

En regardant votre vidéo de présentation,  on remarque que vous tisser vous même, es-ce que vous pouvez nous en dire plus ?
À la base je tissais  moi-même sur un métier à tisser et ça prenait des mois et des mois pour tisser quelques mètres et j'ai trouvé une usine qui est une très grosse compagnie qui travaille beaucoup le tissage du  tweed et ils ont été d'accord de me sponsoriser pour travailler avec moi sur ma collection finale, c'est eux qui ont tissé ces tissus sur les machines industrielles donc de façon beaucoup plus rapide et maintenant c'est avec eux que j'espère travailler pour mes futures collections pour produire parce que c'est plus rapide.

Vous présenter votre collection "zéro", une collection qui n'est pas encore disponible pour le grand public, mais qui est présenter pendant ce salon Première Classe : comment trouvez-vous l'accueil des professionnels de la mode ?
Super cool l'accueil c'est la première fois que je présente à des gens en dehors de mon école Saint Martins Cchool à Londres, je trouve ça assez génial, il y a beaucoup de personnes qui sont très intéressées, moi ça me fait plaisir et même que ça me touche que les gens s'intéressent où aiment ce que je fais .

Maintenant que vous êtes dans la mode, vous rêviez d'être comme ?
Ah ! Comme personne,  avant j'étais militaire dans l'armée, j'étais parachutiste donc rien avoir avec la mode, la mode est venue un'peu plus tard j'ai jamais rêvé d'être quelqu'un et même  maintenant j'ai pas d'idole... Mais bien sûr il y a des designers que j'aime plus que d'autres je pourrais citer Dris van Noten et John Galliano, bref il y a beaucoup de créateurs que j'aime mais ce ne sont pas des idoles.


Benjamin Benmoyal collection

Par fashions-addict.com

Toute reproduction interdite, tous droits réservés
Publicité