Luxe

Publié le 06/02/2008
LVMH affiche un nouveau bénéfice record en 2007 et se montre optimiste
LVMH, leader mondial du luxe, a annoncé un nouveau bénéfice net "record" de 2,025 milliards d'euros en 2007 et table pour 2008 sur une "augmentation sensible" de ses résultats, mercredi dans un communiqué.
Pour la première fois de son histoire, le groupe de Bernard Arnault, propriétaire de multiples marques de luxe, affiche un bénéfice net annuel supérieur à 2 milliards d'euros, en hausse de 8%. LVMH a ainsi doublé ses profits en tout juste trois ans : la barre du milliard d'euros de bénéfice net avait été franchie pour la première fois en 2004 (1,01 milliard).
La progression de 8% enregistrée en 2007 marque cependant un net coup de frein par rapport à la croissance de 30% enregistrée en 2006, mais l'exercice précédent intégrait "un montant élevé de plus-values de cession", a fait valoir le groupe.
Le chiffre d'affaires constitue également "un record", atteignant 16,481 milliards d'euros, en progression de 8%.
Ces résultats ont toutefois déçu la Bourse, qui espérait mieux. Mercredi vers 09H15, le titre LVMH cédait 2,10% dans un marché en baisse de 0,39%. Pour 2008, LVMH, qui se juge "bien placé pour aborder" cet exercice, s'est fixé comme "objectif une augmentation sensible de ses résultats", sans plus de précisions. Dans le détail, la division montres et la joaillerie (Dior montres, TAG Heuer, De Beers, Chaumet...) a particulièrement prospéré, avec une progression des ventes de 19%. Dans la mode et maroquinerie (Louis Vuitton, Kenzo, Givenchy, Fendi...), elles ont progressé de 8%, tout comme dans les vins et spiritueux (Moët et Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot...) ainsi que dans les parfums et cosmétiques (Dior, Guerlain...).
La distribution sélective (Sephora, Le Bon marché...) a vu son chiffre d'affaires progresser de 7%.
Publicité