News

Publié le 05/12/2007
Lalique : vers une vente de la cristalerie de luxe
Le fonds d'investissement britannique Emerisque est candidat à la reprise de Lalique au groupe Pochet et a élaboré un plan de relance pour la cristallerie de luxe, a-t-il annoncé mercredi, confirmant des rumeurs parues dans la presse ces dernières semaines.
La vente en revanche "n'est pas encore actée", a précisé une porte-parole. Un expert a été mandaté début novembre par le comité central d'entreprise de Lalique pour une analyse des données économiques financières et sociales de l'entreprise et le comité central d'entreprise n'a toujours pas donné son avis, ce qui retarde d'autant la transaction malgré son caractère consultatif, a indiqué de son côté Pascal Grussi, secrétaire du CCE.
Selon une source proche du dossier, le président du conseil d'administration d'Emerisque, l'homme d'affaires d'origine indienne Ajay Khaitan, est en "négociations exclusives" avec Pochet sur cette vente.
M. Khaitan investirait dans Lalique en tant qu'actionnaire minoritaire, mais en deviendrait le PDG comme il l'a déjà fait en mai 2005 lorsqu'il s'était associé avec le fonds américain Sun Capital Partners pour racheter la marque de jeans Lee Cooper pour quelque 30 millions de livres sterling (44 M d'euros), selon la même source.
Ajar Khaitan n'est plus PDG de Lee Cooper depuis février 2007. Selon M. Grussi, le personnel est inquiet, "notamment après ce qui s'est passé chez Lee Cooper".
Fondé en 2003, Emerisque se présente comme un "gestionnaire stratégique qui s'implique directement" dans la stratégie des entreprises dans lesquelles elle investit. Le fonds indique privilégier des marques "souffrant d'un déficit de performance".
Lalique emploie 600 personnes dans le monde dont 425 en France.
La manufacture de Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin), unique site de production Lalique dans le monde, emploie 260 personnes. La logistique et le stockage installé à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) emploient une cinquantaine de salariés alors que 115 travaillent à Paris.
Le site de Wingen assure chaque année deux nouvelles collections, soit une production qui oscille entre 420.000 et 500.000 pièces.

Source AFP - 05.12.2007
Publicité