News

Publié le 27/09/2007
Le Prêt-à-Porter féminin pour une charte contre l'anorexie
Face à la campagne d'affichage signée Oliviero Toscani reprenant les images d'une jeune femme anorexique, la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin réaffirme son souhait de voir élaborer une " Charte d'engagement volontaire sur l'image du corps ". COMMUNIQUE DE PRESSE

Face à la campagne d’affichage signée Oliviero Toscani reprenant les images d’une jeune femme anorexique, la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin réaffirme son souhait de voir élaborer une « Charte d’engagement volontaire sur l’image du corps ».
La Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin rappelle qu’un groupe de travail s’est réuni à plusieurs reprises à l’initiative du précédent Ministre de la santé, Xavier BERTRAND, en réunissant un groupe d’experts devant travailler à l’élaboration d’un cadre d’engagement collectif et volontaire portant sur la publicité, la mode et l’apparence du corps.
Ce groupe de travail qui réunissait des professionnels de la mode, de la publicité et des médias, des représentants d’associations de consommateurs et des scientifiques devait élaborer une charte contraignante pour les signataires.
Il était notamment prévu que les signataires s’interdisent de recourir au service des mannequins connaissant des troubles du comportement alimentaire ou des conditions de santé fragile. Alors que des villes comme Milan ou Londres ont d’ores et déjà pris des mesures contraignantes en ce qui concerne l’excessive maigreur des mannequins, souligne Jean-Pierre MOCHO, Président de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin, il serait difficilement compréhensible que la France n’en fasse pas de même.
Au travers de l’excessive maigreur des mannequins, c’est en effet toute l’image de la mode qui est mise en cause, alors que celle-ci a au contraire, souligne François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin, pour objet de mettre en valeur le corps.
Publicité