VoyagesEtLoisirs

Publié le 23/02/2009
Les femmes sont-elles joueuses ?
Le secteur des loisirs ne cesse d’évoluer en France avec notamment l’arrivée des loisirs numériques qui prennent de plus en plus de place dans les budgets des ménages. Téléphonie, Internet, jeux sont devenus en relativement peu de temps des postes de dépenses majeurs. Le jeu vidéo prend une place de plus en plus conséquente dans les familles notamment au niveau des équipements de consoles. Sachant que les femmes contrôlent dans une majorité les budgets des ménages, sachant aussi que la moyenne d’age des acheteurs de jeux video est de 40 ans, on est en droit de se demander si les femmes ne seraient-elles pas devenues joueuses ?

Une question légitime lorsqu’on observe l’offre des acteurs de ce secteur qui de plus en plus s’adresse à un public féminin. Les succès des consoles Nintendo DS et Wii sont là aussi un élément évident d’une évolution du public « gameur ». Mais attention là encore des nuances sont à apporter. En effet les produits proposés sur les consoles, notamment chez Nintendo, sont parfois plus associés à l’utilitaire qu’au gaming pur et dur. Peut-on dire qu’une cartouche de jeu Nintendo DS consacrée à la cuisine est bien un jeu ? Sans doute oui puisque sur ce type d’article vous trouverez des mini-jeux.
Toujours est-il que les succès récents des consoles Nintendo a bouleversé un marché qui était jusqu’alors très masculin. Les éditeurs de jeu ont bien compris qu’il y avait un énorme marché à prendre. Il faut savoir qu’aujourd’hui plus de 40% des joueurs sont de sexe féminin (d’après une étude américaine réalisée en 2008 par l’Entertainment Software Association). La même étude montrant que près de 20% des jeux videos achetés en 2007 sont des jeux familiaux, les jeux de combats représentant eux que 4,5%. En 2007, le jeu Wii play arrivait deuxième des meilleurs ventes de jeux video*, sur Pc des jeux comme les Sims ou Sim City sont régulièrement dans les meilleures ventes*.
Autre chiffre qui bouscule les croyances, 44% des joueurs en ligne sont des femmes. Des jeux en ligne qui concernent à 47% des jeux de cartes, puzzle, mah jong et autres jeux de sociétés, mais qui n’en restent pas moins des jeux.
Le classement des ventes de jeux en 2008 faisait clairement ressortir cette tendance de « feminisation » du public joueur avec les succès des différents jeux Mario et celui des jeux Wii Fit , Wii Play et Nintendogs. Animal crossing semble lui aussi promis à un bel avenir. Les jeux cérébraux font aussi un carton sur les consoles.

Un marché du jeux vidéo en pleine mutation où l’offre s’adapte au public mais avec des frontières pas aussi claires que les chiffres pourraient nous le montrer. Si les éditeurs avec des jeux comme la série des Léa Passion ou bien encore les jeux d’équitation d’Alexandra Lederman visent définitivement un jeune public féminin, des jeux moins marqués «girl » comme les jeux familiaux, les jeux de sport, éducatifs et vie pratique trouvent eux un public mixte. Mais le jeu video doit aussi tenir compte de l’évolution des mentalités. Les joueuses aiment aussi les jeux plus violents, les jeux dit de « garçon » et n’hésitent plus à le revendiquer même si les préjugés sont tenaces. A ce propos Mély nous confiait : « En tant que nana, on est mal perçue. Si on joue à des jeux vidéos, on est associée à des camionneurs. Comme si on ne pouvait pas être féminine. » Pour Nelice, il n’y a pas de jeux pour tel ou tel genre, « Selon quel critère un jeu est il destiné aux filles ou aux mecs ? Je ne pense pas que cela dépende du sexe mais bien du caractère et des goûts de la personne. Mais les jeux dits "pour filles" ne m'intéressent pas du tout. » ….

Les éditeurs vont devoir composer avec ces nouvelles tendances en sachant aussi que les attentes et approches des jeux sont très différentes. Les joueuses souvent peu patientes veulent entrer directement dans le vif du sujet sans perdre de temps dans la prise en main du jeu en lui-même. Les sensibilités sont aussi différentes. Même si les premières études montrent clairement que les femmes préfèrent les jeux d’interaction sociale comme les jeux en ligne, les simulateurs de vie comme les Sims ou Animal crossing, les jeux à énigmes, les jeux de réflexion mais aussi ce qui en surprend plus d’un les jeux d’horreur comme Resident Evil ou Silent Hill. Un fait pas si surprenant lorsqu’on voit le public des films d’horreur et des livres de Stephen King à majorité feminin. Les éditeurs vont devoir composer avec ses nouvelles données et proposer des personnages un peu moins macho afin que tous les publics de joueurs puissent s’identifier.

Des évolutions et une nouvelle tendance qui auront au final que des avantages, notamment celui d’élargir l’offre produit. Il faut bien se dire qu’il n’est pas interdit aux hommes de jouer avec la Wii Fit ou de cuisiner avec Jamie Oliver.

Pour répondre à la question du début, oui les femmes sont de plus en plus joueuses et c’est tant mieux car cela offre de nouveaux partenaires de jeux et des moments de complicités supplémentaires dans un couple si on sait bien aborder le sujet ….

Par L.L


*Source: The NPD Group / Retail Tracking Service
Publicité