Voiture

Publié le
17/06/2013
Lexus is300h :bienvenue dans un monde extraordinaire
Il y a quelques jours à Paris au Pavillon Gabriel le groupe Toyota dévoilait devant la presse, quelques invités et clients, le nouveau modèle de la marque Lexus. La marque haut de gamme du groupe japonais s'impose chaque année un peu plus comme un acteur passionnant du monde automobile. Avec la Nouvelle Lexus IS 300h Full Hybrid, la marque est armée pour conquérir de nouveaux clients et fidélisée ses fans de plus en plus nombreux.

Il faut bien reconnaître que cette IS300h ne laisse pas indifférent. Bien au contraire elle provoque moultes sensations qu'on s'étonne toujours à ressentir à la vision d'une auto. Avec sa ligne stylistique baptisée L-Finesse la séduction fonctionne à 200%. Quel amateur ne serait pas sous le charme ? Sur cette nouvelle berline on remarque dans un premier temps cette calandre trapézoïdale renforçant cet esprit conquérant que l'on devine. De profil l'allure sportive de la voiture est accentuée par un capot abaissé, des flancs présentant une ligne incurvée et relevée vers l'arrière et une longue ligne de toit. Tous les détails vont dans le même sens, celui du dynamisme et de la performance.
Une fois au volant on conserve cette univers de sensation et de luxe. Tout ici est pensé pour le plaisir de conduire et de voyager. Les plus beaux matériaux sont présents au sein de cette berline de luxe. La haute technologie est de mise avec un système multimédia interactif très performant. La technologie aide aussi à la conduite avec de nombreux systèmes électroniques d'assistance et de prévoyance. C'est aussi une voiture écologique avec un moteur full hybrid qui développe une puissance combinée de 223 ch. avec un objectif d'émission de CO² inférieur à 100 g/km. Un moteur hybrid qui n'empiète pas sur le coffre, ce dernier conservant un beau volume.
Pureté, beauté, sensation, sont quelques mots qu'il est facile d'associer à ce nouveau modèle Lexus tant on est charmé par cette voiture. Il ne reste plus qu'à l'essayer pour peut-être l'adopter. On est heureux de croire qu'en 2013 on peut encore rêver grâce à une voiture.

Par L.L