News

Publié le 31/12/2007
Miss France doit-elle démissionner ?
Geneviève de Fontenay, présidente du Comité Miss France, a demandé vendredi, sur Europe 1, la "démission immédiate" de Miss
France 2008, Valérie Begue, qui avait été élue le 8 décembre par les téléspectateurs de TF1 et un jury de personnalités.
Le magazine Entrevue a publié vendredi des photos remontant à il y a quelques mois où Valérie Begue, alors Miss Réunion 2007, posait dans des scènes particulièrement suggestives, notamment en léchant le contenu d'un yaourt et dans une allégorie du Christ en croix dans une piscine.
"C'est absolument inadmissible. Elle doit démissionner immédiatement sinon on la fera partir. Ce n'est en rien l'image de Miss France, image qu'elle salit. Depuis toujours, je lutte pour que cette élection soit digne de la France", a indiqué à l'AFP Mme de Fontenay qui se déclare "mortifiée" par cette situation.
"Je ne veux plus la voir (ndlr : Valérie Begue). Je ne veux pas me balader toute l'année avec une fille comme ça. Je ne peux accepter cela. C'est un "tsunami". Je suis affligée et terriblement déçue. Il faut rester intransigeant car cette fois, le dérapage est très grave, consternant", a ajouté Mme de Fontenay.
"C'est une fille indigne. Je ne comprends surtout pas comment elle a eu le culot de se présenter en sachant ce qu'elle avait fait alors qu'elle ne peut ignorer l'éthique Miss France. Comment a-t-elle pu solliciter les suffrages des téléspectateurs dans ces conditions ?", s'interroge la dame au chapeau qui se dit "désolée pour les Réunionnais".
"La Réunion n'a pas mérité ça et nous non plus !", a-t-elle ajouté,
précisant que dans l'hypothèse où la société de production endemol, propriétaire de l'élection Miss France, n'appouvait pas sa décision, "c'est (elle) qui n'aurait plus qu'à partir".
Selon le règlement Miss France, l'une des dauphines sera désignée en remplacement de Valérie Begue qui avait devancé Vahinerii Requillart, Miss Nouvelle-Calédonie, 19 ans et 1ère dauphine, et Laura Tanguy, Miss Pays-de-Loire, 20 ans et 2e dauphine.
Miss France 2004, Laeticia Bléger, avait été suspendue six mois pour des photos moins suggestives toutefois, publiées aussi par les magazines Playboy et Entrevue.

Source AFP - 21.12.2007
La réaction de Miss France :

La Réunionnaise Valérie Bègue, Miss France 2008, a déclaré vendredi qu'elle ne "veut pas démissionner", se déclarant "trahie par la publication de photos personnelles, prises il y a trois ans".
"Je pense que je serai destituée, mais je ne veux pas partir en démissionnant", a déclaré Miss France 2008 sur l'antenne de Radio Free Dom. Les photos publiées par le magazine Entrevue étaient "strictement personnelles et n'étaient pas censées être publiées" a-t-elle ajouté. "Je n'ai jamais été rémunérée pour ces photos. C'étaient des esquisses, des photos prises il y a trois ans. J'étais jeune", a encore déclaré Valérie Bègue, 22 ans.
"On verra bien ce que décide le comité Miss France", a-t-elle poursuivi affirmant ne pas avoir pu en parler jusqu'à présent avec la présidente du Comité Miss France, Geneviève de Fontenay, qui lui demande de démissionner. Le délégué du comité Miss France à la Réunion, Aziz Patel, a affirmé de son côté à l'AFP que Valérie Bègue "comme toutes les autres candidates" à Miss France, a signé un contrat dans lequel elle "reconnaît n'avoir jamais posé ou s'être exhibée et s'interdit de poser dans des tenues ou poses équivoques ou totalement dénudée".
Valérie Bègue est rentrée jeudi à la Réunion où elle a été accueillie à l'aéroport par une foule enthousiaste et les principales personnalités de l'île dont le préfet de la Réunion, Pierre-Henri Maccioni.
Entrevue a publié vendredi des photos où Valérie Bègue pose dans des scènes particulièrement suggestives, notamment en léchant le contenu d'un yaourt et dans une allégorie du Christ en croix, dans une piscine. Geneviève de Fontenay a demandé vendredi sur Europe 1 la "démission immédiate" de la jeune femme, élue le 8 décembre par les téléspectateurs de TF1 et un jury de personnalités.
Source AFP - 21.12.2007
Publicité