Paris regagne du terrain dans le classement des villes les plus attractives au monde

News | Publié le 23/10/2018 14:25:21
Le rapport GPCI (Global Power City Index) 2018 publié par l’Institut des stratégies urbaines de la Fondation Mori Memorial (Tokyo), a dévoilé le classement des 44 villes les plus attrayantes dans le monde. Un classement réalisé en fonction du « magnétisme », ou du pouvoir d’attraction de ces villes. Elles sont notées selon 70 indicateurs, répartis dans six catégories : économie, recherche et développement, Interaction culturelle, habitabilité, environnement et accessibilité.

Londres reste en tête

Versus le classement de 2017 les quatre premières villes restent inchangées, Londres, New York, Tokyo et Paris conservent leur place dans cet ordre. Londres continue la course en tête et augmente même son score en exploitant davantage la dynamique toujours forte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012. La ville a ainsi amélioré son Habitabilité et continue de démontrer sa puissance écrasante dans l’interaction culturelle. Même si une incertitude existe concernant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit), ses attraits équilibrés dans plusieurs catégories offrent à Londres la capacité de transformer les défis en opportunités, confortant ainsi sa première place, alors qu’elle poursuit sa progression en tant que première ville.

New York enregistre la plus forte hausse de sa note sur un an depuis le début des classements du GPCI, dans la mesure où elle bénéficie des effets d’une solide évaluation de l’environnement de startup et de Diversité des options du lieu de travail. New York a également conservé son premier rang dans le domaine de la Recherche et du Développement et de l’Économie, grâce à l’amélioration des résultats du taux d’imposition des sociétés. Tokyo, classée dans les 10 premières villes dans toutes les catégories, excepté l’environnement, est entrée dans le top 10 de l’habitabilité grâce à une amélioration du total des heures de travail. Bien qu’améliorant son score chaque année depuis 2015, Tokyo se situait relativement bas dans l’Engagement en faveur de l’action climatique et est passée de la 12e à la 29e place dans l’Environnement. Comme Londres en 2012, Tokyo espère capitaliser sur son score avant et après l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020. Paris, après avoir chuté à la quatrième place à la suite des attaques terroristes de 2015, a renoué avec la progression de sa note globale, y compris dans le nombre de visiteurs étrangers. Avec l’officialisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, Paris devrait concurrencer Tokyo pour ce qui concerne la croissance liée aux Jeux.
A la cinquième place du classement on retrouve Singapour, puis Amsterdam, Séoul, Berlin, Hong Kong, et à la dixième place Sidney.
 
Par Fashions-addict.com
Publicité