LieuxTendance

Publié le 13/12/2007
Philippe Starck relooke Le Meurice
La capitale française peut se vanter d’avoir sans doute le plus beau pâtrimoine culturel du monde et sans doute les plus beaux monuments. Il en est de même pour certains établissements et Hôtels de Luxe. Mais pour rester ‘tendance’ ces étabissements doivent régulièrement ‘s’habiller’ au goût du jour. C’est ce que Le Meurice, le plus ancien palace parisien, vient de s'offrir en réalisant un toilettage signé du designer Philippe Starck.
Le célèbre designer a dépoussiéré le décor et changé le mobilier sans bouleversement spectaculaire. La rénovation a concerné le rez-de-chaussée de l'hôtel qui abrite notamment deux restaurants, dont un gastronomique.


Philippe Starck a expliqué à la presse avoir procédé "par petites touches affectueuses pour redonner de l'éclat, de l'énergie" au palace de la rue de Rivoli, "Belle au Bois Dormant magnifique mais qui dormait". "C'est pas du Starck que vous voyez", a souligné le designer à qui l'on doit notamment la décoration du Café Costes à Paris (Ie) et de divers hôtels et restaurants dans le monde. "On a nettoyé, décroûté, pour retrouver l'esprit des choses", a-t-il dit. "Le doyen des palaces était un peu trop classique", il fallait "rendre les lieux plus lumineux, plus glamour" sans les dénaturer, a déclaré Franka Holtmann, directeur général de l'hôtel.
Il a fallu dix mois aux équipes de Philippe Starck pour repenser un décor de 500 mètres carrés et imaginer 600 pièces de mobilier différentes. L'ancien mobilier doit être vendu aux enchères.
Le changement le plus spectaculaire est l'obturation de la verrière par une toile de 145 mètres carrés, signée Ara Starck, la fille du designer. L'artiste a voulu s'inscrire dans la tradition de Chagall et de Cocteau et a peint des silhouettes évoluant entre de lourds rideaux, dans des tonalités de brun et de rouge sur fond crème.
Le nouveau mobilier rend discrètement hommage au peintre Salvador Dali, qui fut un habitué des lieux, par exemple avec des fauteuils ailés, des canapés-cygnes, un homard sur un téléphone dans une armoire à pâtisserie.

Publicité