Mode

Publié le 15/01/2008
Prêt-à-Porter Paris avance en juillet son salon de septembre à partir de
Le salon Prêt-à-Porter Paris, qui se tient tous les ans en janvier et en septembre porte de Versailles (XVe), va avancer à juillet sa session de septembre, pour s'adapter à l'évolution du marché de la mode, ont annoncé mardi ses organisateurs.
A partir de 2009, Prêt-à-Porter Paris, mais aussi les salons Who's Next (mode) et Première Classe (Accessoires), auront lieu fin janvier, comme actuellement, et début juillet. En 2009, les salons jusqu'à présent organisés en septembre se tiendront les 5, 6 et 7 juillet, a précisé le président de la Fédération française du prêt-à-porter féminin et de Prêt-à-Porter Paris, Jean-Pierre Mocho, au cours d'une conférence de presse.
Chaque saison, Prêt-à-Porter Paris, Who's Next et Première Classe rassemblent 2.600 exposants, dont 55% de marques étrangères. Ils accueillent quelque 60.000 visiteurs dont 40% d'étrangers, a rappelé Bertrand Foache, co-président de Who's Next. La session de janvier est consacrée aux collections de l'automne-hiver, celle de septembre au printemps-été.
L'objectif de ce changement de calendrier est de "coller à la demande", a déclaré M. Mocho. "Beaucoup de collections sont prêtes en juillet" et "les grands magasins ont fini leurs commandes au 31 juillet", souligne-t-il. Il a justifié ce changement de calendrier par la nécessité de "se placer sur un marché international".
Selon Xavier Clergerie, co-président de Who's Next, "septembre est une date qui devient obsolète" par rapport à ce marché.
Les organisateurs ont indiqué que l'évolution du rythme de la mode, avec une multiplication du nombre de collections annuelles, les avait contraints à réfléchir à une adaptation du calendrier des salons.
Autrefois limité à deux (printemps-été, automne-hiver), le nombre de collections annuelles ne cesse de croître, dans le sillage d'enseignes comme Zara ou H & M qui proposent tous les mois des nouveautés en magasin.
Selon une étude de l'Institut Français de la Mode, le nombre moyen de collections annuelles est actuellement de 4,7 et "dans trois ans, les grands donneurs d'ordres européens prévoient en moyenne de passer à 6,8 collections par an".
Publicité