Déco

Publié le 15/10/2018
Rencontre avec Barbara Kratz-Leperlier, une femme qui fait du bien à votre intérieur
En inventant The Blond Cactus Barbara Kratz-Leperlier ne pensait sans doute pas connaitre un succès aussi rapide. Avec son concept d'Objet Végétal Vintage mariant les plantes et les objets anciens, Barbara a conquis une large clientèle. Un succès incroyable pour un projet passionnant et intelligent. Avec sa marque Barbara a réussi à marier sa passion de l'esthétisme et celle du vintage. En bonus l'entreprise véhicule de belles valeurs. Fashions-addict.com est allé à la rencontre de Barbara afin qu'elle nous raconte elle-même cette belle histoire et nous en dise plus sur elle en tant que jeune entrepreneuse de 31 ans.

I N T E R V I E W




Pouvez-vous nous donner la signification de the Blond Cactus ?
C’est plutôt très simple c’est une référence à la coloration capillaire que j’avais il y a deux ans, à cette époque j’étais blonde platine presque blanche. C’est à ce moment-là que j’ai créé ma marque et en choisissant le nom on a fait un petit écho à la couleur de mes cheveux puisque dans la symbolique le blanc est quelque chose de très pur et en plus c’est très lié aux années 50 et au vintage qui est ma passion. Au final pour moi c’était assez logique de faire un clin d’œil à cette couleur. Et cactus parce que c’est le produit de base de nos compositions végétales on utilise uniquement des plantes cactées et des succulentes dans nos créations.

Quel a été votre parcours professionnel avant the Blond Cactus ?
Alors moi j’ai un bagage mode très fort puisque ma mère est dans la mode depuis toujours et que j’ai moi-même toujours travaillé dans ce milieu. Ma mère a été acheteuse et j’ai souvent fréquenté les bureaux de style depuis toute petite. J’y faisais des découpages, coloriages, habillages de poupée notamment chez Cyrillus.  J’ai dix ans d’expérience dans le retail luxe en tant que business développer qui consiste à diriger des points de vente faire de la formation etc … Parallèlement à ça j’ai toujours eu une passion pour la décoration et les objets anciens, le vintage, les brocantes, que j’ai toujours arpenté. Je suis vraiment que ce soit pour les vêtements ou les objets déco une collectionneuse passionnée.

Pourquoi passer de la mode aux plantes ?
Quand j’ai monté ma marque ça été un peu hasard d’en venir au cactus dans la mesure où ce qui prédominait c’était ma passion pour les objets anciens. En fait le chemin de la brocante m’a emmené vers la fripe puis vers la déco. Lorsque j’ai déménagé dans un nouvel appartement il a été question de végétaliser  mais par pitié sans aucune contrainte. L’enfer d’arroser ce n’était pas pour moi j’étais bien trop occupée pour passer du temps dans l’entretien des fleurs et je n’avais pas le budget pour. Donc au final j’ai opté pour les fleurs séchées qui semblaient une belle option. Dans le même temps en déballant mes cartons j’ai retrouvé de nombreux objets que je collectionnais sans savoir trop quoi en faire et surtout n’ayant pas la place pour les exposer. Et le jour de la crémaillère on m’a offert des cactus, chose bien sympathique mais qui n’avaient aucun style dans leurs pots marron. Du coup je les ai mis dans des contenants plus jolis. Au fil du temps à force de les regarder j’ai décelé un potentiel décoratif. Petit à petit je les ai rempoté et poser dans des objets anciens appartenant à ma grand-mère comme des cendriers, des petits vases en laiton etc … Petit à petit j’ai combiné tout ça et j’ai fait ma petite collection dans ma bibliothèque. Au final ça a beaucoup plu autour de moi et j’ai pris goût pour ces plantes qui sont d’une richesse et d’une variété incroyable. Au final autour de moi on me passait des commandes et au bout d’un moment mon œil « business » a compris qu’il y avait une opportunité et que cela n’existait pas encore. 

Vous avez donc lancé votre entreprise ?
Il faut savoir que j’ai toujours monté des boites. J’ai eu une boite de pâtisserie à domicile pour les anniversaires d’enfant, les baby shower …. Depuis toujours j’ai cette fibre commerciale et là avec cette idée je n’ai pas hésité longtemps, je savais que cette accessoirisation végétale ce style urban jungle c’était vraiment dans la tendance, cette brèche entre le vintage et le végétal il fallait la saisir.

Votre nouveau « bébé » a quel âge maintenant ?
L’idée et la marque sont nées en mai 2016 mais l’entreprise comme elle est aujourd’hui cela fait depuis mai 2018. J’ai eu deux ans pour tester mon produit sur le marché voir les réactions des clients, des professionnels.

Parlez-nous maintenant plus en détail de ce concept ?
The Blond Cactus est donc une marque de décoration végétale d’intérieur avec la particularité d’utiliser que des objets anciens chinés par mes soins chez des professionnels du vintage donc antiquaires, brocanteurs, marchands. Je mets en pot les cactus et plantes grasses dans des objets anciens qui donnent un objet de décoration végétale unique, durable, personnel, esthétique. Egalement intelligent puisque on réutilise des objets d’un autre temps , qui nous font voyager et rêver. Un objet qui est qu’à nous avec son histoire. 

Votre goût du vintage est-il aussi une autre façon de consommer ?
Notre consommation actuelle est totalement déraisonnée. On achète des quantités choses parce qu’on esr des purs produits du marketing surtout notre génération. J’ai envie de montrer avec ma marque que l’on peut rester dans cette encrage très trendy tout en consommant avec un nouvel œil une nouvelle façon de faire. Notre métier à nous c’est d’apporter aux gens cette expertise de sublimer l’imparfait parce qu’un objet vintage est toujours imparfait  On offre ainsi à nos clients l’occasion de consommer autrement tout en décorant leur intérieur avec élégance et esthétisme et donc aussi intelligence. Nos clients reviennent avec cette idée de collectionner ces objets qui ont du cachet, ça répond à une vraie tendance du vivre bien chez soi. The Blond Cactus répond à ça. 

Quel est votre regard sur la mode d’aujourd’hui ?
C’est devenu beaucoup trop. On trouve trop de marques on ne sait plus où donner de la tête, c’est une vraie jungle de consommation intempestive. Je suis désolée de le dire mais pour 90% des marques émergentes elles n’apportent rien en terme de style. On attend toujours le nouveau Yves Saint Laurent. Ces nouvelles marques ne font que dupliquer des tendances. Mais peut-être je suis trop nostalgique de la mode des années 50 à 60.

A quand une première boutique The Blond Cactus ?
C’est en effet d'actualité puisque on ouvre une boutique sous l’égide du premier bar végétal vintage du monde. On est super excité par cette idée en tant que néo fleuriste. Les gens pourront venir à un comptoir sur-mesure choisir leurs objets, leurs plantes et choisir le toking parmi cailloux, sables de toutes les couleurs etc … Avec bien entendu le conseil de nos experts. J’ai vraiment envie de recréer du lien dans le commerce. On a envie de parler aux gens, de partager. 



Infos pratiques :
The Blond Cactus
Bar Végétal - 17 rue de crussol -75 011 Paris
 
Par Fashions-addict.com
Publicité