Saint James se lance dans la production de masques

News | Publié le 21/03/2020 09:53:56
Encore une belle initiative amorcée par une marque textile française pendant cette crise sanitaire du Coronavirus. En effet Saint James a décidé de produire des masques protecteurs de l’environnement humain et matériel, en tricot 100 % coton, lavables et réutilisables. Encore mieux que les masques proposés par l’industrie puisque ceux là qui sont aussi normés sont réutilisables.

Des masques lavables et réutilisables

Bien connue pour ses nombreuses collaborations le spécialiste du tricot français Saint James se mobilise et transforme son activité pour confectionner des masques protecteurs de l’environnement humain et matériel à destination des établissements de santé et en priorité des centres hospitaliers. Bien entendu toutes les mesures de protection des salariés de l'entreprise ont été mises en place, afin d’assurer ce plan de continuité de production. La confection des masques débutera dès mardi prochain avec l'aide des salariés volontaires ayant les compétences requises.
Ces masques de protection, en coton lavable, se composent de deux couches de tissu en coton et d’une couche de molleton coton disposé entre les deux couches. Ils sont lavables en machine à 60 °C après 3 heures d’utilisation en continu sans manipulation. Ce masque permet de bloquer l’émission de postillons lorsque vous parlez, respirez, éternuez et toussez. Il ne protège pas d’une contamination via l’extérieur. Ce n’est aucunement une substitution au masque FFP2. Son objectif est de faciliter le maintien de l’activité des établissements de santé en permettant la réorientation des masques protecteurs personnels vers les soignants.
Dans l’attente de la validation de la DGA (Direction Générale de l’Armement), très sollicitée en ce moment, la marque Sait James a obtenu l’aval du groupe hospitalier Mont Saint-Michel, représenté par le Docteur Hautemanière (Epidémiologie santé publique) et le Docteur Plard (chirurgien). Ces masques seront, dans un premier temps, exclusivement et gratuitement destinés au groupe hospitalier Mont Saint-Michel (via le Centre Hospitalier d’Avranches). Les établissements Parapluies de Cherbourg et Filt à Caen se sont manifestés pour en assurer également la production pour une diffusion dans leur secteur géographique auprès des établissements hospitaliers. N'oublions pas que de nombreuses couturières et ateliers se mobilisent un peu partout en France afin d'imiter ce type d'initiative. Saint James devrait produire 20 000 masques avec son stock de matières premières et devrait se réapprovisionner rapidement.
On vous recommande également ces articles :
Une marque de jean française se lance dans la confection de masques
Puma imagine une collection de sportswear en plastique recyclé
Le streetwear japonais de Bape chez l’américain Coach

 

Par Fashions-addict.com
Publicité