Culture

Publié le 26/06/2008
Villa Médicis accueille pour la première fois un pensionnaire spécialisé en design de Mode
Le jury de l’Académie de France à Rome vient de désigner le 1er pensionnaire mode de la Villa Médicis. Il s’agit de Pascal GAUTRAND, diplômé de l’Institut Français de la Mode.

C’est la première fois que la Villa Médicis accueillera un pensionnaire spécialisé en design de Mode Elle accueille depuis 15 ans des pensionnaires en design graphique et depuis 5 ans du design d’objets. Cela montre bien l'importance que prend la Mode dans l'art et la société.

Pendant son année à la Villa Médicis, à partir d’octobre 2008, Pascal Gautrand développera une collection de pièces et d’images de mode. Il la présentera lors de la semaine de la mode romaine.

Ce projet créatif, qui s’appuiera sur le patrimoine du costume en Italie et sur un réseau européen d’industriels et d’artisans spécialisés, s’articule autour de 3 idées : produire des pièces uniques en séries, mettre en scène le processus de fabrication, stigmatiser les aspects cycliques de la Mode.
A Rome ville ouverte, Pascal Gautrand souhaite s’approprier la matière de la cité pour prolonger son travail : la tradition des tailleurs, le vocabulaire « alta moda » de maisons comme Valentino ou Fendi, la richesse en savoir-faire des fabricants locaux… La capitale traversée par le goût du paraître et les souvenirs felliniens de la Dolce Vita, tout comme la Villa Médicis, ce carrefour entre les nations et les disciplines, semblent le terreau idéal pour poursuivre un dialogue décloisonné entre le vêtement, ceux qui le font et ceux qui se l’approprient. " Faire entrer la mode dans une institution artistique comme la Villa Médicis, résume-t-il, c’est permettre à son sujet une réflexion qui ne soit liée ni à une école, ni à un musée, ni à une marque. Et peut-être ainsi d’avoir la possibilité d’inventer un langage qui transcende les disciplines. "

Avant son cursus à l’IFM, Pascal GAUTRAND, BTS en vêtement et diplômé de l’ESAAT Roubaix, avait créé Label XVI, une marque de prêt-à-porter distribuée chez Maria Luisa, à la Samaritaine, au Bon Marché et chez Kokon To Zai.
Publicité