Culture

Publié le 27/05/2008
Yves Saint Laurent : une première rétrospective sur 40 ans de création
Une grande rétrospective, la première dans le monde consacrée aux 40 ans de création de la maison de haute couture Yves Saint Laurent, s'ouvre jeudi au Musée des beaux-arts (MBA) de Montréal, en collaboration avec la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent.
Pour l'occasion, le MBA présente 145 modèles accessoirisés, qui ont été minutieusement sélectionnés parmi la "seule oeuvre totalement authentique de toutes les maisons de haute couture, de Dior à Balenciaga", a déclaré Pierre Bergé à la presse mardi. Cette collection réunit pas moins de 5.000 créations originales et plus de 50.000 objets divers, selon M. Bergé, collaborateur de la première heure de Saint Laurent.
L'exposition jette un regard unique sur le legs novateur et avant-gardiste de Yves Saint Laurent à la mode contemporaine. Inspiré de l'art moderne, de la culture populaire et de voyages imaginaires en Asie et en Afrique, le style de cet apôtre français de l'élégance a révolutionné à jamais le prêt-à-porter féminin, selon le commissariat de l'exposition.
L'exposition retrace les débuts prometteurs du couturier comme modéliste à la maison Dior, jusqu'à son dernier défilé en 2002 à la tête de sa propre maison de haute couture.
Propulsé à 21 ans à la tête de la maison (Christian) Dior à la mort de ce dernier en 1957, Yves Saint-Laurent a redéfini les principes vestimentaires intemporels et universels dès sa première collection intitulée "Ligne Trapèze", qui lui valut un premier succès triomphal jamais démenti depuis. En positionnant la femme moderne et émancipée au centre du processus de création qui l'animera pendant quatre décennies, "Yves Saint Laurent lui a donné le pouvoir", affirme Pierre Bergé qui dirigea sa carrière dès 1958. Avec son plus proche collaborateur de toujours, Yves Saint Laurent présentera sa première collection griffée en janvier 1962 à la suite de la fondation de sa propre maison de couture en 1961.
En féminisant le port du smoking, le classique de la maison renouvelé chaque année depuis 1966, ainsi que ceux du trench-coat en 1967 et du pantalon en 1968, Yves Saint Laurent a revendiqué l'égalité des sexes au-delà de son rôle de couturier.
Après Montréal, où elle est présentée jusqu'au 28 septembre, la rétrospective tiendra l'affiche à San Francisco pendant quatre mois à compter du 1er novembre 2008.



A lire également :
- Histoire des marques : Yves-Saint-Laurent
- Une passion marocaine par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé
Publicité