Art et Fragance vend 49,2% de Lalique à Financière Saint-Germain

News | Publié le 08/09/2008 13:41:44
Le groupe suisse Art et Fragance, qui a racheté Lalique en début d'année, a revendu 49,2% de la cristallerie française à une holding familiale française Financière Saint-Germain (FSG) pour un montant de 20,5 millions d'euros, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.
Cette vente ne porte pas sur les activités parfums du français, que le groupe suisse entend garder pour en faire la "locomotive" de ses activités parfums, explique-t-il.

Art et Fragance avait acquis Lalique le 14 février pour 44 millions d'euros avec le projet de moderniser cette cristallerie de luxe grâce à un investissement de 12 millions d'euros jusqu'en 2012.
Mais le groupe suisse a enregistré une perte de 6,2 millions de francs suisses (3,8 millions d'euros) au premier semestre, plombé notamment par la restructuration du français ainsi que par des "effets de change" dans un environnement économique difficile. Un an plus tôt, il avait réalisé un bénéfice de 7,1 millions de francs suisses. Son chiffre d'affaires, qui intègre les revenus globaux de Lalique depuis mars, est toutefois pratiquement multiplié par trois à 45,9 millions de francs contre 16,8 millions sur la même période. Ces résultats reflètent "la restructuration de Lalique qui avance comme prévu, les effets de change et le coût élevé des matières premières", souligne Art et Fragance.
Globalement, Lalique enregistre une perte avant impôts et intérêts (Ebit) de 6,4 millions de francs suisses au premier semestre. Seule, sa section parfums de la cristallerie tire son épingle du jeu avec un chiffre d'affaires en hausse de 10% sur un an, souligne le communiqué.
"Lalique Parfums devient ainsi la +locomotive+ des marques de parfums d'Art et Fragrance. En revanche, les ventes dans les domaines du cristal et des bijoux ont été nettement affectées par le moral à la baisse des consommateurs", explique encore le groupe suisse qui voit dans la FSG, basée à Paris, "un investisseur stratégique".
La cristallerie vosgienne créée en 1921 était légèrement déficitaire en 2007. Le plan de croissance d'Art et Fragrance prévoyait un retour aux bénéfices dès 2009, sans un licenciement parmi les 600 employés.

A lire également :
- Baccarat, Daum, Lalique et Saint-Louis s'installent dans le Parc de Bagatelle
- Un acheteur pour Lalique, le suisse Art et Fragrance
Publicité