Fashion Week Paris : du futur, du rock, des origamis .... Belle diversité dès le premier jour

Defiles | Publié le 27/09/2008 11:48:22
Après New York, Londres et Milan, c’est au tour de Paris, Capitale de la Mode d’accueillir la Fashion Week pour les collections Printemps/Eté 2009. Dès le premier jour, l’effervescence est palpable …
Tous les professionnels de la Mode : journalistes et acheteurs du monde entier se sont donnés rendez-vous aujourd’hui samedi 27 septembre pour capter les must have de demain.
La mode, la mode, la mode… toujours en mouvement pour notre plus grand bonheur. Et que l’on se rassure tout de suite, l’été prochain nous réserve de belles surprises, les tendances se suivent mais ne se ressemblent pas, et c’est tant mieux !

Des marques françaises toujours au top

Le coup d’envoi est donné par IMPASSE DE LA DEFENSE dans le célèbre restaurant « Le Train Bleu », gare de Lyon. Un décor rococo pour le Breton Karim Bonnet, créateur de la marque Impasse de la Défense, qui est aussi photographe et cela se voit dans ces créations où les impressions, les unis se superposent …

 

Direction rue Scribe, à l’Intercontinental pour le défilé de la princesse thaïlandaise SIRIVANNAVARI NARIRATANA. Petite-fille de la reine Sirikit de Thaïlande, cette jeune femme nous démontre que l’on peut être de sang royal et rock’n roll à la fois; A 21 ans, elle a présenté ses premières collections à Bangkok et a déjà défilé parmi les plus grands l’année dernière, à Paris. Issue de l’école de design et de mode à Bangkok, Sirivannavari nous présente cette année une collection très inspirée. Une ambiance Ethnic/Rock qui se décline sur des pantalons bicolores ultra près du corps, des robes cocktail frangées rehaussées de perles ou lamées, le tout monté sur des chaussures surdimensionnées et cloutées. Telle une amazone, la silhouette se veut résolument moderne et sexy. Du fuchsia, du turquoise électrique et du noir bien sûr… Une collection étonnante qui a marqué cette journée.

 

 

Autre lieu, autre ambiance… Cet été, vous voulez de l’imprimé ? Et bien vous en aurez ! Avec IVANAhelsinki, l’imprimé « vedette » est le tigre. Sur des robes ou tee-shirts, pantalons fuseaux ou vestes cintrées, le tigre se dissémine dans toute la collection de Paola Suhonen, designer à IVANAhelsinki. Un motif imprimé réalisé par la société finlandaise de textiles Nanso. Une collection pensée comme un feu d’artifice de couleurs, résolument tournée vers la robe sous toutes ses formes : bustier, dos nu, asymétrique, bouffante, à volants, longue ou courte… Autant de modèles pour assouvir toutes ses envies de légèreté.

 

 

Sur d’autres registres, nous nous retrouvons au défilé de GARETH PUGH qui nous emmène vers des contrées jusqu’alors jamais explorés en prêt-à-porter. Ce designer atypique, lauréat du Grand Prix International de L'ANDAM, a encore une nouvelle fois surpris les foules en proposant des allures sorties tout droit d’un conte de science-fiction. Carrure imposante, coupe sablier, l'étoile montante de la mode britannique joue - encore - la carte de la bichromie noir et blanc. Les volumes travaillés créent des formes géométriques les plus improbables avec une maîtrise parfaite de la coupe. Une collection de « haute voltige », d’inspiration ultrasensorielle … Des mutantes robotiques ont débarquées sur Terre : c’est l’invasion !

 

 

Chez DEVASTEE, nous revenons enfin dans la réalité. Elisa Nalin, styliste pour la marque, nous propose une collection moderne et classique à la fois. Utilisant les codes vestimentaires de la marine : blazers, shorts, pantacourts… L’univers est séduisant quoiqu’un peu souple et léger face aux précédents défilés. Les robes sont ceinturées en hauteur, chemise à plastron sur des pantalons tailleurs, un esprit très sportswear agréable à l’œil et à porter.

 

 

Nous terminons cette première journée avec FATIMA LOPES. Très attendue, la styliste fête en effet ses 20 saisons, 20 défilés… 10 ans de carrière, avec une collection présentée dans l’un des endroits les plus mythiques de Paris, haut lieu du music hall depuis le 19ème siècle : Les Folies Bergères ! La petite portugaise est un des rendez-vous immanquables de la Fashion Week parisienne. Pour l’été 2009, la styliste s’est inspirée de visions japonaises et de l’enfance : cocotte en papier, l’art de l’origami, les coloriages… Ainsi les tissus se métamorphosent sous ses doigts en des plissés délicats, des coupes asymétriques, des volumes élaborés. Les couleurs sont éclatantes et vraies : rouge, bleu, orange, jaune, rose. Elles évoluent sur des robes en corolle ou robes bustier (grosse tendance de la saison prochaine), des jupes tulipes, des sarouels sexy réinventés en combinaison pour une femme « Fatima Lopes » glamour et pétillante. Un florilège de formes et de couleurs, qui s’achève sur une chorégraphie orchestrée par Mia Frye (également égérie des Galeries Lafayette).

 

 

Par MJK
Publicité