Defiles

Publié le 04/10/2008
Fashion Week Paris : Naomi Campbell en star chez Hermès, les créateurs australiens au rendez-vous
La sensualité du mannequin Naomi Campbell, se déhanchant sur une aride allée de sable parsemée de cactus, a sublimé le vestiaire tout en franges, chapeaux de cow-boys et rayures de couleurs vives à la mexicaine, proposé samedi par Jean Paul Gaultier pour Hermès.

Le créateur présentait sa collection de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été prochain dans une tente plantée près du musée du Quai Branly. Naomi Campbell, mais aussi l'ancien mannequin Stéphanie Seymour, ont été très chaleureusement applaudies. Elles ont toutes les deux fait plusieurs passages. Naomi Campbell, en vraie bête de scène, a jeté son chapeau au public.
Veste ou cardigan-poncho couleur sable, pantalons, cache-coeurs ou vestes frangées, longues et amples chemises immaculées, un cigare (éteint) entre les doigts, les femmes sont prêtes à affronter le désert du Nouveau-Mexique.
Le noir s'empare de robes en mousseline, les rayures éclatantes illuminent une veste ou une longue robe dont les boutons courent jusqu'au sol. Jacques Dutronc rappelle sur la bande-son que "le monde entier est un cactus", Jean-Paul Gaultier salue en courant, cigare aux lèvres et chapeau sur la tête, le public se disperse en souriant.

La créatrice australienne Collette Dinnigan nous propose pour cette saison un vestiaire plutôt sage. On était habitué à plus audacieux. Les transparences (l'une des tendances de ces collections) sont présentes. Des motifs papillons nous rappellent que nous sommes en été. Une collection très accessible avec entre autre de très belles robes de soirée pour filles élancées.

Martin Grant l'autre créateur australien du jour reste fidèle à lui-même. Celui qui habille l'actrice Cate Blanchett est un autodidacte de talent, inspiré par Yves Saint Laurent. Charme et élégance, féminité et sobriété. Lignes pures, coupes structurées. Un vestiaire pour femmes en recherche d'élégance haut de gamme.

Chez Chloé, la styliste britannique Hannah MacGibbon présentait sa première collection pour la griffe, qu'elle connaît bien pour y avoir déjà travaillé, de 2001 à 2006. Elle propose un vestiaire confortable qui privilégie l'amplitude des volumes et la souplesse. Les pantalons, combinaisons-pantalons, shorts et combi-shorts, les grandes poches, les chaussures plates en pastique ou en cuir, imposent une allure décontractée et signent une féminité sans prétention


Photos: Fashions-addict.com
Publicité