Les Depeche Mode au sommet de leur art à Bercy

News | Publié le 21/01/2010 00:17:58
Et si le concert de l'année avait déjà eu lieu ? Dehanchements, attitudes sensuelles, tourbillons, Dave Gahan, leader du groupe Depeche Mode, est sans doute l'une des dernières icônes rock encore en vie. Dégageant un sex appeal à la Jim Morrison, un charisme à la Mick Jagger, Dave Gahan est un surdoué de la scène. Des années qu'il sillonne avec son complice de toujours Martin L. Gore les plus grandes salles de la planète. Après s'être aventuré au Stade de France l'été dernier, nous laissant un peu sur notre faim, le groupe était deux retours pour deux soirs (19 & 20 janvier) dans son temple à Bercy.

Cette salle est le lieu adéquat pour que le groupe exprime toute sa puissance. Public très adulte, 35/40 ans de moyene, et conquis d'avance, Bercy était plein à craquer pour accueillir une nouvelle fois le groupe mythique des années 80, qui a passé les décennies avec un brio quasi unique. Après un démarrage avec quelques titres dont "Wrong" de leur dernier album "Soounds of the universe" le groupe a enchainé les tubes pour le plus grand plaisir d'un public enthousiaste : "behind the wheel", "Walking in my shoes", "in your room", "policy of truth" etc .... Comme toujours Martin L. Gore a eu son moment de gloire pour deux titres en solo juste accompagné au clavier sur "Freelove" et surtout "Home" qui fit basculer la salle dans un grand moment d'émotion. Maquillé, vernis noir sur les ongles, bijoux, costume brillant, Martin L. Gore continue de cultiver une ambiguité, fidèle à lui-même et à son personnage.
Si le groupe joue ses classiques, il a toujours su les réorchestrer, les réinterpréter avec beaucoup de talent. Les versions de "I feel you" ou "Personal Jesus" de ce concert resteront c'est certain dans la mémoire collective du public présent ce soir là.

Les Depeche Mode ont prouvé une nouvelle fois qu'ils sont et resteront sans doute pour quelques années encore l'un des plus grands groupes au monde exprimant le meilleur sur scène.

Par L.L

Publicité